Les aventures de Lily au pays des cigognes

Le site d'une maman qui cherche le chemin jusqu'à son bébé

La roche aux FIV

image

Le titre fait allusion aux mousses au chocolat que j’adorais étant petite, en particulier à cause du nom… Mais je m’égare.

Le 5 octobre, nous avons eu notre deuxième RV avec Panoramix, notre druide PMA. Juste avant, nous avons récupéré les résultats du spermogramme de Monsieur qui n’étaient pas terribles ( les résultats, pas Monsieur ! )

Avec en plus mon taux d’AMH en chute libre, autant dire que je ne faisais pas la fiérote en entrant dans le cabinet du médecin. Il nous a dit que si j’étais tombée deux fois enceinte en 2011, c’est que peut-être mon hyperfertilité avait compensé la mauvaise qualité du sperme. Ça m’a soulagée d’entendre ça. Ce n’est pas que je sois contente des mauvais résultats du spermogramme. Pas du tout. C’est un obstacle supplémentaire sur notre route. Mais je me sens moins « fautive ». Il faut croire que j’avais un sentiment de culpabilité plus grand que je ne croyais… Quelqu’un peut en parler à mes beaux-parents ? Mon beau-père a dit un jour à son fils : « C’est sûr, tu n’as pas épousé une jeunesse. Lily n’est pas une reproductrice. » Heu… Il parle de moi, là ? Ou d’une vache ?

Donc, comme écrit dans mon précédent billet, nous nous dirigeons vers une FIV ICSI, en espérant que la mauvaise qualité du sperme sera compensée par le tri des spermatozoïdes.

A partir de J1 : pulvérisations nasales de SYNAREL transformées en horribles piqûres de DECAPEPTYL pour cause de rupture de stock. C’est pas d’ la chance, ça ?

A partir de J3 : piqûres de GONAL F

Injection d’OVITRELLE pour déclencher l’ovulation

UTROGESTAN et PROVAMES à partir du soir de la ponction.

A vrai dire, mon J1 était le 10 octobre, j’ai donc déjà bien avancé dans la FIV.

Mais avant toute chose, je tiens à dédier cette FIV à la fille qui m’a sauvé la vie grâce à cet article qui contient un lien vers une vidéo qui explique clairement comment faire ces fichues piqûres de DECAPEPTYL. Parce qu’il faut savoir que le médecin n’explique rien et que la notice n’est pas plus bavarde.

J’ai fait mon premier contrôle échographique hier matin à J9 ( j’avais fait une prise de sang à J7 )

Ovaire droit : 9 follicules ( 3 de 7-9 mm, 1 de 11 mm, 1 de 13 mm, 1 de 15 mm, 2 de 17 mm et 1 de plus de 20 mm )

Ovaire gauche : 2 follicules, le flemmard ! ( 18 mm et 19 mm )

A la réunion d’information de l’hôpital, on nous a dit hier qu’il fallait au moins 5 follicules de 16 mm ou plus pour une FIV. Le compte y est. J’imagine que c’est pour ça qu’on m’a dit de faire mon injection d’OVITRELLE hier à 22h, ce qui fait une ovulation demain à J11. J’espérais que ce soit plus tard car à J9 mon endomètre faisait seulement 5 mm, ce qui est peu. Dans un livre écrit par le professeur Frydman himself, il est dit qu’il faut au moins 6 mm. Je suis inquiète du coup.

Si vous avez bien suivi, ponction demain matin !

Et la suite au prochain épisode…

17 commentaires »

Où l’on apprend que Merlin est un abruti fini et où l’on a de sérieux doutes sur Ariane

– Accusée levez-vous ! Déclinez vos nom, profession…

– Je suis Ariane, gynécologue de la princesse Lily.

– Une lourde responsabilité, donc.

– Hmm… Oui.

– Plus fort, je ne vous entends pas.

– Oui !

– En mars 2011, la princesse Lily est venue vous voir en précisant qu’elle était enceinte de 4-5 semaines. Est-ce exact ?

– Oui.

– Vous avez décidé de lui faire un frottis. Est-ce exact ?

– Oui.

– C’est donc que vous avez estimé qu’il n’y avait aucun danger à effectuer un frottis à une femme enceinte de 4-5 semaines.

– Hmm… Oui.

– Ce n’est pas une question !

– …

– Voulez-vous m’expliquer pourquoi dans ces conditions avez-vous absolument tenu à savoir si la princesse Lily était certaine de ne pas être enceinte avant de faire un nouveau frottis en septembre 2012 ? ? ?

-…

– Je rappelle à la Cour que la princesse Lily a fait une fausse couche en avril 2011, mais que le médecin des urgences a déclaré que l’arrêt de la grossesse datait de plusieurs semaines, soit environ au moment du frottis. Je précise que le même médecin n’a pas jugé bon de faire une analyse qui aurait pu nous renseigner sur la cause de la fausse couche et que c’est fort regrettable.

– Après délibération de la Cour, attendu que le lien de cause à effet du frottis à la fausse couche n’a pu être établi, mais que la Cour émet de sérieux doutes sur le professionnalisme de l’Accusée et que celle-ci semble elle-même avoir des doutes sur ses propres compétences, Nous condamnons l’Accusée Ariane ici présente à offrir toute consultation gynécologique à la Princesse Lily et ce jusqu’à la naissance d’un Prince Bébé en bonne santé. Par ailleurs, il va sans dire, mais Nous le disons quand même, que l’Accusée sera désormais sous haute surveillance, qu’elle sera munie d’un anneau vaginal électronique et qu’elle n’est pas à l’abri d’être déchue de l’honneur qui lui a été fait d’ausculter son Altesse la Princesse Lily dans les moindres recoins de son Intimité. La séance est levée !

Bon, en vrai je n’ai pas posé de questions car le temps que ça arrive au cerveau, j’étais déjà sortie du cabinet et que de toute façon je ne suis pas certaine de vouloir savoir…

– Affaire suivante !

– Accusé levez-vous ! Déclinez vos nom, profession…

– Je suis Merlin, Grand Professeur Spécialisé en PMA, au service de la Princesse Lily.

– Une TRÈS grande responsabilité, donc. Le Prince et la Princesse ont déposé leurs vies entre vos mains.

– Comme tous les couples qui se présentent à moi…

– Cessez de sourire ! Cela ne diminue en rien votre responsabilité ! Pourquoi ne jamais avoir fait d’analyses sur le sperme princier ?

– La Princesse ayant été enceinte deux fois en 2011, je n’ai pas jugé utile de faire faire un spermogramme.

– Vous n’avez pas jugé utile ? Vous avez donc fait un pari sur la vie du Prince et de la Princesse. J’appelle le Témoin à la barre. Déclinez vos nom, profession…

– Je m’appelle Panoramix, Grand Professeur Spécialisé en PMA, au service de la Princesse Lily.

– Que pensez-vous du fait que l’Accusé n’ait pas « jugé utile » de faire des analyses sur le sperme princier ?

– Je suis surpris.

– Qu’ont révélé les analyses que vous avez fait faire sur le sperme princier ?

– 4 millions/ml de spermatozoïdes au lieu des 20 millions espérés. 95% de formes atypiques.16% de spermatozoïdes mobiles rapides après une heure et 9% après 4h.

– Est-ce une information importante ?

– Oui, cela m’a permis d’orienter le couple princier vers une FIV ICSI, c’est-à-dire avec une sélection des spermatozoïdes.

– Que pensez-vous du fait que l’Accusé n’ait jamais proposé de FIV au couple princier ?

– Je suis surpris.

– Pourquoi ?

– La FIV est une bonne indication au problème d’endomètre fin de la Princesse.

– Que pensez-vous de l’attitude de l’Accusé face au dossier médical princier ?

– Je suis surpris.

– Pourquoi ?

– Du temps a été perdu.

– Cher professeur Panoramix, je vous remercie. Vous pouvez vous assoir.

– Après délibération de la Cour, attendu que l’Accusé a préféré supposer, plutôt que vérifier, ce qui est loin du comportement scientifique qu’on est en droit d’exiger d’un grand professeur, attendu qu’il a perdu son pari et que ce faisant il a fait perdre un temps précieux au Couple Princier, Nous condamnons l’Accusé à être déchu de ses fonctions de Grand Spécialiste PMA attaché au Couple Princier. Nous nommons à sa place le professeur Panoramix en espérant qu’il sera à la hauteur de la situation et qu’il n’aura pas l’idée de jouer les traitements princiers au poker. La séance est levée !

17 commentaires »

Il était une fois…

Lily, c’est moi. J’ai 40 ans. J’ai gravi des montagnes, des collines, pris des chemins sinueux et alors que je n’y croyais plus, j’ai (enfin !) rencontré mon prince charmant. Nous nous sommes mariés en 2011 dans le joli petit village de Chénou avec son église, son marché, sa forêt, ses canards…

Et comment se terminent les contes de fées ? Ils se marièrent et eurent beaucoup… Eh bien non ! Dans notre cas, notre rêve d’enfants est toujours un rêve. En 2011, j’ai eu deux graines de bébé dans mon ventre, mais malheureusement, à chaque fois, la petite graine ne s’est pas transformée en bébé potelé.

Alors, parce que je suis triste et que mon prince n’aime pas me voir dans cet état-là, parce que cela crée des tensions entre nous et que j’ai malgré tout besoin de m’exprimer, j’ai décidé de commencer ce blog en espérant que d’autres princesses, qui comme moi ont un rêve contrarié de bébé, passeront par là, que nous pourrons partager nos histoires, nos rires et nos larmes, que nous pourrons tisser des liens d’amitié qui rendront notre attente plus douce.

6 commentaires »