Les aventures de Lily au pays des cigognes

Le site d'une maman qui cherche le chemin jusqu'à son bébé

La PMA rend laid

le mai 27, 2016

SorcièreAvant, j’étais une gentille fille, pas une sainte bien sûr, mais je me réjouissais du bonheur de mes amis et même de personnes moins proches.

Depuis la PMA, je me sens laide. Quand certaines pmettes affirment pouvoir se réjouir de la grossesse d’une amie ou d’une autre pmette, cela me laisse perplexe car moi j’en suis incapable. Quand je suis confrontée (le mot n’est pas trop fort, hélas) à une annonce de grossesse, mon cerveau me dit que c’est un événement heureux, mais mon cœur est immédiatement empli de la tristesse infinie de ne toujours pas avoir d’enfant.

Je suis incapable de demander à mes collègues des nouvelles de leurs enfants, comme le font toutes les personnes « normales ». Je n’arrive même pas à être polie, je suis laide.

Quand une collègue tombe enceinte, je ne fais pas partie de celles qui s’agglutinent autour d’elle pour savoir comment vont les nausées et l’échographie et le sexe du bébé. Quand le bébé naît, je ne fais pas partie de l’attroupement qui regarde les photos en s’extasiant. Je fuis. Et quand je ne réussis pas à fuir et que je me retrouve coincée au milieu d’une conversation de grossesse-bébé-enfant, je voudrais m’enterrer. Je ne pense qu’à mon chagrin, dont j’ai peur qu’il se lise sur mon visage. Je ne sais plus me comporter en société, je suis laide.

Avant, j’arrivais quand même à me réjouir pour les pmettes qui sortent victorieuses du combat. La tristesse, la peur de ne jamais vivre la même chose étaient contrebalancées par le message d’espoir que ça peut marcher. Mais maintenant, il n’y a plus de messages d’espoir. J’ai trop vu de pmettes tomber enceintes, tandis que j’enchaînais les fausses couches. Dans mon cœur, il y a de l’incompréhension. Pourquoi elles et jamais moi ? J’ai vu tellement de miracles, de cas qui semblaient désespérés et qui sont mamans aujourd’hui. Je sens la laideur s’insinuer en moi.

Il y a quelques temps, une amie m’a annoncé par sms qu’elle était enceinte de… 5 mois. J’ai sangloté. Comme un bébé. Je lui en ai voulu. Pourquoi me faire, à moi, le coup des 3 mois (et même plus) ? Mes amies, par la force des choses, suivent mes essais jour après jour. Et mon rêve à moi était aussi d’avoir trois enfants et là elle me balance une grossesse de 5 mois à la figure alors que je n’ai jamais dépassé le 1er mois ! En réalité, je sais que je suis totalement injuste. Cette amie avait eu la délicatesse de me prévenir qu’elle commençait les essais bébé et je me doutais qu’elle allait tomber enceinte rapidement puisque ses deux aînés ont été conçus en C1. Elle est tombée enceinte peu avant ma fausse couche et n’a sans doute pas su trouver le bon moment pour me l’annoncer, surtout que j’ai appris plus tard que son bébé avait une légère malformation décelée à l’échographie. Seulement voilà, la laideur a envahi mon cœur.

J’ai renoncé au bébé-couette. J’ai renoncé au bébé biologique, mélange fantasmé de nous deux. J’ai renoncé à mes gènes. J’ai renoncé à ses gènes. Toutes ces montagnes, je les ai franchies. Et pourtant, ça n’a pas suffi. Je trouve ça horriblement injuste. La vie me le devait bien. J’ai perdu ma mère à 23 ans. J’ai mis 10 ans à m’en remettre, 10 ans de ma vie volés. J’ai mis 6 ans à trouver mon prince. La vie aurait dû m’accorder un bébé-couette, même à 39 ans. Tant d’autres ont eu ce bonheur ! La vie aurait au moins dû faire en sorte que mon endomètre ne soit pas bousillé, qu’il puisse accueillir un embryon issu du don. Tant d’autres aussi ont eu ce bonheur ! Je suis une petite fille en colère, avec un cœur tout desséché d’avoir tant pleuré. Je me sens si laide !

Laide de chagrin, laide de jalousie, laide de colère, laide de désespoir !

Publicités

51 responses to “La PMA rend laid

  1. Apo dit :

    Non tu n’es pas laide. Nous ne pouvons pas éternellement nous réjouir du bonheur (en la matière en tout cas) souvent affiché / placardé sans précautions (ceux au courant ne font parfois pas plus attention que ceux qui ne « savent » pas nos parcours) des autres sans ressentir ce pincement / rancoeur / frustration. C’est normal, c’est humain et je crois que toute Pmette te comprend. Bien sûr les autres s’en offusquent mais dans le même cas que feraient ils /elles ?
    Et puis il faut bien avouer que les discussions grossesse / enfants des autres sont très chiantes et que voir des photos de mioches qui ne sont pas les tiens n’a qu’un intérêt limité, non ? Je ne sais pas si la vie nous doit quelque chose, parfois on a l’impression que la roue ne tourne que pour certains et que pour nous les nuages s’accumulent, s’accumulent… jusqu’où bon sang ? Moi aussi, j’aimerais pouvoir être consolée par ma mère de tout ça, mais non… Courage à toi aussi, le chemin n’est peut être pas fini et on finira peut être par avoir une belle surprise de la vie (méritée vu ce qu’on y a mis et sacrifié !)

    • Lily dit :

      Merci Apo. Je pense souvent à toi car nos parcours sont malheureusement similaires.
      Où en es-tu ? Je ne me rappelle plus quelle FIV tu as faite à l’étranger (DS, DO ou DD). Tu comptes repartir ? Je te souhaite une jolie issue en tout cas.
      Bisous.
      Lily.

  2. julys974 dit :

    Ma chère Lily, tu es si dure avec toi-même… Tu fais ce que tu peux, comme tu peux et je ne vois rien de laid à ça. Je crois qu’à un moment de sa vie, on a le droit de souffrir et le devoir de ne pas feindre d’aller bien. J’avoue que j’arrive encore à « me réjouir » pour les rares annonces de grossesse qui se présentent. Probablement parce que je me sens étrangère à tout ça, n’ayant jamais pu me projeter au-delà d’un dosage de bhcg continuellement négatif. En revanche, comme toi, je fuis les discussions de layettes, parce que je ne me sens pas concernée. Mais je n’ai aucune culpabilité: je fais ce que je peux. Tu n’es pas méchante, mais souffrante. Et je lis en toi une bien belle personne qui malgré ses difficultés pense aux autres et à ce qu’elle leur fait « subir ». Tu sais le pire, ma jolie, c’est que je ne suis pas certaine que les autres se rendent compte de toute cette douleur qui ne se dit pas. Alors ne culpabilise pas !! Je t’embrasse.

    • Lily dit :

      Merci pour ton gentil message. Tu sais, à force de discuter avec des pmettes sur leur blog ou le forum maia, j’en arrive presque à croire que c’est normal d’avoir des difficultés à avoir un enfant. (En vrai je sais bien que non, mais tu vois ce que je veux dire). Alors tous ces ventres ronds me renvoient brutalement à l’injustice de mon infertilité. Quand je suis les quatre pattes en l’air à souffrir comme une malade lors d’une hystéroscopie, souvent j’ai cette pensée qui me traverse. Je pense à tout ce que j’endure pour peut-être un jour être maman alors que ça peut être si simple pour d’autres. Même les vaches ont des veaux ! Oui , c’est bizarre, mais quand je fais une hystéroscopie, je pense aux vaches 🐄
      Gros bisous ma Julys !
      Donne-moi de tes nouvelles 💕💕💕

  3. Lulu dit :

    Ça me déchire le coeur de lire que la si jolie personne que tu es se sente si laide. Tu es une très belle personne, Lily. Tu fais partie de mes plus belles rencontres sur la blogosphère PMA. Et je sais que nous nous reverrons. Et pas que toutes les deux… Laisse-moi espérer encore pour vous.
    Oui, tout ce qui t’arrive est infiniment injuste. C’est toi qui aurais dû annoncer ta grossesse plutôt que ton amie. Ça fait beaucoup à encaisser pour un seul et même couple. Mais vous n’avez pas encore dit votre dernier mot avec le DD.
    J’y crois encore tant. Je t’embrasse très très fort.

    • Lily dit :

      Oui, je me rappelle quand on se répétait : « Maintenant, c’est notre tour ! »
      Mais mon tour tarde vraiment à venir…
      Bisous Lulu 💕💕💕

  4. Carotte dit :

    Lili je ne peux pas te laisser dire que tu es laide même si je comprends parfaitement ce que tu cherches à exprimer. L’empathie à ses limites, même quand on est une belle personne. Et tu sais, les autres que tu trouves plus impliqués que toi ne sont pas parfaits non plus. Personne ne l’est. La douleur peut rendre laid : amertume, haine, méchanceté, cruauté. Je ne pense pas une seconde que tu aies bascule là dedans!!! Je pense au contraire que tu te protèges autant que tu peux de ce qui sont de vraies agressions (qu’on le veuille ou non, le bonheur des autres, qu’ils aient galère ou non, fait mal. L’assumer c’est être honnête avec soit, pas être laid!). Ne pas réussir à faire semblant est sain pour moi… Car Dieu que c’est lourd à porter. Combien de crises de larmes ai-je fait aux toilettes après avoir enleve mon visage « votre bonheur ne me fait pas mal ».
    Tu as le droit d’être malheureuse, tu as le droit d’être en colere, tu as le droit d’être fatiguee, tu as le droit d’être moins présente pour les autres. Car celle qui a désespérément besoin d’elle même, c’est toi.
    Pour les autres c’est compliqué. Personne d’autre que nous ne sait dont on a besoin (et parfois on ne le sait même pas nous meme). Et comme le dit avec beaucoup de justesse Julys, le profond désespoir dans lequel nous plongent les multiples épreuves de la vie se voit-il vraiment?
    J’insiste et je te le répéterai autant que nécessaire : tu es une belle personne. Tu ne peux pas contrôler tes émotions et sincèrement, elles ne font que renforcer ce que je pense de toi.
    ❤️

    • Lily dit :

      Merci Carotte pour ton gentil message. C’est important pour moi de me sentir soutenue. Dans la « vraie vie », c’est très compliqué de parler de tout ça car j’ai aussi conscience que mon désespoir peut-être assez violent à recevoir.
      Gros gros bisous 💕

  5. chriswal dit :

    Oh Lily, comme je te comprends, mais si j’ai bien compris tu as encore de l’espoir… alors courage et ne pense pas aux autres, tu es une Belle personne et je te souhaite d’avoir un enfant, tu le mérites, comme tu le dis, nous le méritons toutes… mais je sais ce que c’est de se demander ce qu’on a fait pour mériter ça …. surtout quand le combat s’achève et que nos bras sont vides à jamais.
    Je te souhaite d’être maman.

    • Lily dit :

      Merci chriswal. Je ne sais pas si j’ai encore de l’espoir. Cérès ne semble pas désespérée c’est ce qui me fait tenir.
      Comment vas-tu ?
      Bisous.
      Lily.

      • chriswal dit :

        Tant mieux si ton Gygy a encore de l’espoir cela est primordial !!!!
        Moi, ça va, je stresse car l’hystérectomie est dans 3 jours… Mais après on verra … Une vie sans enfant sera moins heureuse mais j’espère quand même retrouver un peu de joie de vivre sinon à quoi bon ….
        Je pense fort à toi…
        Des bises.

      • Lily dit :

        Bon courage pour l’opération. C’est certainement un cap difficile à passer.
        Je te souhaite plein de petits et grands bonheurs.
        Bisous.
        Lily.

  6. damelapin dit :

    Tu n’es pas laide non, loin de là. Tu essaies de te protéger comme tu peux. Et on comprend tellement tes mots, tes paroles. Mais non, tu n’es pas laide, meme si on ne s’aime pas forcément dans ce parcours 😘

  7. Ray dit :

    Bonjour Lily
    Tu as le.droit d’exprimer tes sentiments, d’être en colère mais garde à l’esprit tu as mis 10ans pour te relever et tu as réussi tu as mis 6ans pour trouver ton prince mais tu as réussi qu’importe le temps que tu mettras tu finiras par avoir ton bébé tu es une battante qui mets le temps qu’il faut mais qui finit par obtenir ce dont elle a besoin courage

    • Lily dit :

      J’aime ta façon de voir les choses ☺
      Mais là ça fait plus de 5 ans que je me bats pour être maman. C’est déjà pas mal, non ?
      Comment vas-tu ?
      Bisous.
      Lily.

      • Ray dit :

        Je vais bien merci
        5ans c’est vrai que c’est très long
        Une amie a dit à ma tante quand elle a fini par tomber enceinte et qu’elle lui demandait de combien elle l’etait elle a répondu 4ans… Ça fait 4ans que je suis enceinte c’est un peu ça tu nous le diras dans un futur article que tu posteras ça fait 5 ans que je suis enceinte je t’embrasse

  8. Green Norden dit :

    Lily, je te suis depuis peu de temps, mais je trouve qu’on a le droit à un peu d’égoïsme… Tu parles de laideur? Je me suis complètement désintéressée aux grossesses de ma soeur et de ma belle-sœur, éviter les sorties avec les copines d’université pour ne pas avoir à parler gamins et couches-culottes… Au diable les remords, je ne pouvais tout simplement pas… Quand ça fait trop mal, ça fait trop mal… Et les femmes enceintes ou les jeunes mamans ne s’en rendent souvent pas compte…

    • loLo dit :

      Oh ca me bouleverse de lire tes mots… Tu n’es pas laide Lily, tu es infiniment triste et tu as toutes les raisons de l’être… Je pense que tu essaies juste de te protéger et tu ne peux pas faire autrement. Comment réagir « normalement » à l’annonce d’une grossesse alors que ce bonheur t’est refusé ? (pour l’instant… je l’espère si fort…) non tu n’es pas laide, tu es courageuse, meurtrie, et cette souffrance t’empèche de contrôler tes émotions…. Courage, courage, courage…. Je pense très fort à toi et t’embrasse.

      • Lily dit :

        loLo, je me souviens de notre rencontre. C’est grâce à toi et à Irouwen que je me suis tournée vers Cérès. Je me souviens de cette grande tablée de pmettes pleines de questions, de doutes et d’espoir. La très grande majorité est devenue maman. C’est très dur d’être l’une des seules à rester à quai. J’ai encore deux espoirs :
        – que la biopsie nous apprenne quelque chose
        – que l’échec de la FIV DD 1 soit juste la faute à pas de chance.
        L’étau se resserre malgré tout.
        Gros bisous 💕💕💕

    • Lily dit :

      Je parle assez peu de mon infertilité dans mon entourage. Mais je crois effectivement que même celles à qui je me suis confiée sous-estiment le désespoir que peut représenter la peur de ne jamais avoir d’enfants.
      Merci de suivre mon blog !
      Bisous.
      Lily.

  9. marredattendre dit :

    Il est très difficile de se réjouir pour les autres quand on est si durement frappé. Je n’ai pas du tout « participé » à la grossesse de ma BS, je ne me suis pas intéressée aux premiers mois de mon neveu… Maintenant je m’en veux, mais c’était totalement impossible à l’époque. Tu es une belle personne, Lily. Nous sommes de tout coeur avec toi.

    • Lily dit :

      C’est bête, mais ça me rassure un peu de voir que je ne suis pas la seule à ressentir ce genre de choses. On en parle assez peu dans les blogs.
      Bisous.
      Lily.

  10. La Plume dit :

    En te lisant je me dis que toutes les PMEttes ont été laides. Pour ma part, je n’arrivais pas à m’intéresser à ma nièce puisque ses premières années de vie ont correspondu à ma période infertilité PMA échecs s’enchaînant. Pour les miracles qui arrivaient aux PMEttes (alors que j’avais vécu une FC pour mon miracle à moi), ça me faisait mal et j’ai eu du mal à venir sur les blogs de certaines pendant un certain temps. Ne parlons des nombreuses fois où je soufflais dès que je croisais une gestante dans la vraie vie… Je comprend cette colère si juste face à tant d’injustice.

    • Lily dit :

      Ah la la ! Les neveux, c’est tellement compliqué ! J’adore mon neveu et ma nièce, mais quand je vois ma sœur avec ses enfants, j’ai l’impression de voir la vie que je voudrais et que je n’ai pas. Donc chaque fois que je les vois, je suis contente et triste à la fois.
      Bisous.
      Lily.

  11. Marie-Eve dit :

    C’est normal d’être en colère et triste lorsqu’on a vécu tout cela et perdu espoir… s’il te plait ne te dis pas que tu es laide, ça rajoute de l’injustice alors que tu en subis déjà tellement !

  12. compoteen dit :

    Oh non tu n’es pas laide, ce qui est laid c’est la douleur qui te fait dire cela de toi. Tu fais ce que tu peux et au combien on te comprend.. Tu n’es pas laide, tu es belle, je t’embrasse fort.

  13. tittounett dit :

    Tu vois ces sentiments je les ressens encore aujourd’hui alors que je suis du bon côté de la barrière avec les garçons. Et oui c’est moche, et oui on est envieuse et oui on est amère et je le suis encore 2 ans après et je le suis encore c’est plus fort que moi et merde c’est comme ça j’ai mes raisons comme tu as les tiennes. Tous ces sentiments sont socialement laids. Oh oui ça ne se fait pas d’envier et de jalouser etc etc …
    Arrêtons, les bienpensantes, les bienveillantes qui te racontent qu’elles sont une copie de Blanche Neige faut arrêter !
    Et bah dis toi que tu emmerdes la bienséance, que tes sentiments sont socialement laids ? Et alors t’es pas parfaite et de toute façon les gens trop beaux c’est emmerdant et ennuyeux à souhait.
    Acceptes toi, acceptes tes sentiments, l’admettre c’est déjà que tu n’es pas si moche parce que les vrai moches croit moi ils sont persuadés de ne pas l’être. T’as déjà vu une raclure dire « je suis une raclure » ? Non ils sont méchants mais vont te soutenir mordicus que pas du tout.
    Alors envie, jalouse, pleure, accepte le et ça passera. La bienséance c’est pour les chiants.
    Des bisous.

  14. Sophie dit :

    Tes sentiments sont comprehensibles.Tu es deja tres forte. Je me permets de te poser une question comment arrives tu a jongler entre travail et rvs medicaux et protocole pma? Apres je ne sais pas dans quels milieux pros tu evolues mais je trouve que la pma detruit la vie pro car les collegues ne comprennent pas.Moi on m a dit que je faisais ma victime car pour mes collegues faire une fausse couche apres une fiv c est comme faire une fausse couche apres une conception dans le lit? C est une ex pmette qui m a envoye ca par sms texto. Bon elle a eu sa fille qui est nee en bonne sante. J ai vu que tu as fais des fausses couches apres fivs et je trouve ca dur. J espere que dans ton travail les pers sont bienveillantes.

    • Lily dit :

      Ma première fausse-couche a été très douloureuse car j’approchais de la première échographie et je commençais à me projeter. Pour les suivantes, c’était un peu différent, le plus douloureux était l’inquiétude que ça ne marche jamais. Et évidemment, plus il y a d’échecs plus l’inquiétude grandit. Et quand on fait des fivs, on est déjà un peu dans cette inquiétude-là. Donc je te comprends tout à fait. Pour mes collègues, j’ai résolu le problème en n’en parlant pas au travail. Seule une collègue (bien choisie) est au courant. Tu as tout à fait le droit de t’absenter pour raison médicale, surtout avec la nouvelle loi. Je suis professeur des écoles, mais heureusement pas dans une classe, sinon je crois que ça aurait coincé avec mes collègues. Je te souhaite très vite de faire la FIV gagnante.
      Bises.
      Lily.

  15. deesselinette dit :

    Non, tu n’es pas laide. Ton coeur est juste blessé. Tu es une belle personne puisque tu te préoccupes de savoir si tu blesses des personnes par ton manque d’empathie.
    Tu es en colère, jalouse aussi. C’est normal. Tu connais d’autres situations où on peut s’en prendre plein la tronche et garder la bienveillance intacte?
    Tu évolueras. Moi, j’en suis à un peu moins de souffrances intra- viscérales aux annonces de bébé. Juste une énorme indifférence comme quand quelqu’un parle de son chien ( un chien ça pue) ou la pose du placo. Juste indifférente lorsque les collègues échangent sur les couches, ou les devoirs, ou la garderie, ou les gastro. ( et je sors parfois de cette indifférence en me disant que j’échappe à toutes ces maladies infantiles à gérer )
    Presque plus rien à faire des photos qu’on me montre… C’est pas ma vie, ça ne me concerne pas et je n’en éprouve aucun remord. Parfois, comme toi, je me dis que je suis malpolie.
    Et alors?
    Et alors!!
    Un bon blindage…
    Par contre, j’ai un peu honte, mais la naissance de mes bébés chats m’a procuré un intense bonheur et je passe des heures à les admirer, à leur sentir les papattes…

    • Lily dit :

      Je n’en suis pas au stade de l’indifférence, visiblement…
      Je comprends que tu craques sur des chatons, c’est tellement mignon. Où en es-tu ?
      Gros bisous.
      Lily.

      • deesselinette dit :

        heu, nulle part…
        Après une tentative infructueuse (= un massacre) de débouchage de col de l’utérus, on en est au point mort, complètement dépités. On hésite entre tout laisser tomber et rebondir pour trouver une solution (=un médecin compétent) pour me déboucher! Et au niveau adoption, toutes nos demandes sont refusées, on ne trouve pas d’asso… bref, c’est la loose!

  16. pivoinespma dit :

    Lily
    La Pma casse, abîme et marque au fer rouge…alors oui parfois on se sent « moche dedans » d’éprouver un peu de jalousie. Et oui, c’est moche. Mais en réalité dès l’instant où on en est conscient je pense que cette laideur se transforme en quelque chose de mélancolique. Parce que ça n’est que le reflet de ton humanité et donc de ta fragilité.
    Je crois aussi que cet état dès lors qu’on y fait attention n’est pas permanent. J’ai connu des moments horribles de jalousies que tout le monde me cachait les grossesses des autres. Je me suis sentie Tellement laide que j’en suis sortie. Aujourd’hui je suis capable d’avoir de longue conversation sur la maternité avec une femme enceinte et regarder baby-boom pour voir des bébés. Mais évidemment c’est plus ou moins possible en fonction du moment dans le parcours. A l’approche d’un bon négatif j’avoue que je fuis un peu plus les femmes enceintes…
    Ne sois pas trop dure avec toi la vie se charge déjà de l’être… Ton post montre que tu es déjà sur le chemin de la guérison alors ne perds pas espoir😘😘😘

    • Lily dit :

      Tu es plus forte que moi. La longue conversation avec les femmes enceintes, impossible. Avec mes amies, je me force à poser 2 ou 3 questions, pas plus. Quant à Baby-boom, ce serait de la torture !
      Où en es-tu ? En route pour la FIV 4 ?
      Merci pour ton soutien.
      Bisous.
      Lily.

  17. ptbichon dit :

    Moi je trouve pas que tu sois laide mais au contraire bien humaine.
    Tu as conscience de tes failles et je vois pas comment tu pourrais ne pas en avoir avoir avec ton chemin de vie.

    Tu n’as pas à te forcer à être « quelqu’un »‘d’autre. J’espère que très vite tu pourras te sentir de nouveau aussi belle que tu le voudrais, je dirai même épanouie 😉.

    Pleins de gros bisous.

  18. Marinette dit :

    Je t’avoue ne pas trouver les mots pour te réconforter. Les pmettes auront toujours un pincement au cœur devant une femme enceinte ou une annonce de grossesse. Et même après avoir réussi, je t’assure.
    On n’oublie jamais et on pense toujours à toutes les copines qui attendent.
    Tu n’es pas laide, non, tu as le droits de ressentir ce que tu ressens et le contraire serait anormal.
    Je t’embrasse très fort.
    J’espère que ces quelques mots ne t’auront pas fait de mal.

    • Lily dit :

      Merci Marinette. On a beau savoir que la vie n’est pas juste et qu’elle ne fonctionne pas au mérite, le sentiment d’injustice est là.
      Bravo pour tes jolis taux.
      Bisous.
      Lily.

  19. hipphipphipp dit :

    je découvre tardivement ton article ma belle. Qui m’a fait pleurer. Je suis si triste pour toi. Et je pense si souvent à toi. A cette injustice. Cette cruauté. Bien sûr que tu n’es pas laide, toute le monde te le dira. Mais je comprends que tu le ressentes ainsi. Et c’est un poids de plus que de se sentir ainsi alors que la vie est déjà si dure et qu’on devrait tous être là pour t’aider, te remonter. Mais non, involontairement tu t’ajoutes ce sentiment. Et on se sent si impuissants à t’aider. Mais bon sang, petit bout, viens à la rencontre de ta maman ! Elle est superbe ! Je la connais ! Je t’aime. (c’est marrant, j’ai écris en inversant les lettres : aime : amie
    Courage jolie lily

  20. nenita dit :

    Lily,
    Je suis touchée par ce billet. Cette laideur, je la ressens aussi. Et j’ai aussi l’impression que la vie me dois bien un enfant (ça sonne pas très bien…), car moi aussi j’ai perdu mes parents il y a dix ans et je suis fille unique. Pouvoir transmettre ses gènes et/ou ses valeurs, ça a une saveur particulière dans ces cas.
    C’est aujourd’hui, dans mon parcours PMA, plus cours que le tien, le plus difficile à gérer pour moi, cette laideur. Cette envie presque de faire du mal à ceux qui pourtant m’aiment bien, mais qui sont devenus des interlocuteurs non pertinents: ma meilleure amie, maman d’un petit d’un an, ayant quitté mon appartement familial dans lequel elle habitait depuis 10 ans, car elle était enceinte. Un ami qui m’annonce qu’il va être papa à nouveau avec la photo de l’échographie. Ma cousine, à qui après avoir expliqué que j’étais en ménopause artificielle pour traiter une adénomyose me dit  » continuez à essayer naturellement, on ne sait jamais… ».
    Et ne pas pouvoir crier « Allez tous vous faire f…!! »

    Mais en réalité, si tu te sens laide, c’est que tu es consciente. Tu sais que tu n’es pas comme ça et au fond, ça continue à te surprendre que la PMA puisse te changer.

    Mais tu finiras par devenir la Lily dont tu es fière.

  21. Kikou dit :

    Coucou ma belle, je t’envoie prochainement un mail privé mais sache que je pense très souvent à toi. Plein de doux bisous et garde courage. Pikmin80

  22. adka dit :

    Chère Lily, ce post date un peu, mais je suis tombée dessus aujourd’hui. Et j’avais juste envie de te dire que je te comprends à 1000%… j’ai ressenti tout ce que tu décris. J’ai coupé des liens avec mes amies, même mon frère adoré parce que je ne supportais pas qu’il soit papa. Je ne suis pas allée voir mes parents pendant quelques années car il habitait chez eux. Alors oui, je me trouvais laide, inutile et incomprise. Même mon homme ne comprenait pas et me trouvait pas normale, ça aide… Pourtant tout ce que j’essayais de faire c’était juste me protéger, même si c’est quasi impossible… 12 ans de bataille, j’ai perdu beaucoup et j’ai eu droit à tant d’incompréhension et d’injustice, j’ai ressenti tellement de jalousie et de haine au fond de moi. Il y a quelques jours, pour la première fois de ma vie et en 12 ans de bataille j’ai tenu en mains un ++ grâce au double don. Je sais, c’est loin d’être gagné et malgré ça j’ai de l’espoir. L’espoir est le pire des maux car il prolonge la souffrance, mais même après 12 ans je veux bien y croire. Alors courage!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :