Les aventures de Lily au pays des cigognes

Le site d'une maman qui cherche le chemin jusqu'à son bébé

FIV DO 3

cercle-vicieuxJe n’écris plus car je n’ai rien à dire. Rien de nouveau.

Que dire de ma FIV DO 3 ? Elle ressemble étrangement à FIV DO 1 ou FIV DO 2, sauf l’issue : pds négative. Mais quelle importance au fond, GEU, FC ou pds -, il n’y a pas de bébé.

J’ai dû attendre longtemps mon rendez-vous avec Cérès. J’étais complètement désemparée. Mon endomètre avait pourtant atteint l’épaisseur record de 6,6 mm. Du jamais vu ! J’étais aussi très perturbée par l’évolution de mes embryons. Pour FIV DO 3, nous avions demandé une donneuse « confirmée » et pourtant, j’ai trouvé que l’évolution était pire que les fois précédentes. Et était-il normal que sur 3 FIV DO, nous n’ayions en tout et pour tout qu’un seul embryon vitrifié ? Et si on accusait mon endomètre, alors qu’en fait c’était les embryons qui n’étaient pas de bonne qualité ?

J’ai même fait un tableau récapitulatif que j’ai montré à Cérès.

Evolution des embryons (2)Les annotations sont de Cérès. A mon grand soulagement, elle a convenu que ce n’était pas terrible. Pour elle, seule la première FIV DO tient la route. Après, ça se dégrade un peu plus chaque fois. Ce qui l’étonne, c’est que normalement, les pertes embryonnaires entre J1 et J3 sont imputables à la qualité des ovocytes, c’est pourquoi nous avions demandé une donneuse « confirmée » pour FIV DO 3. Elle nous a demandé si notre donneuse était « confirmée » parce qu’elle avait des enfants ou parce qu’elle avait permis la naissance d’enfants via un don (la deuxième cause est une meilleure garantie). Je me suis renseignée auprès de la clinique : notre donneuse est maman et a permis la naissance d’un enfant par don.

Donc, Cérès envisage que, peut-être, il y aurait un problème du côté de mon chéri, problème qui n’apparaît pas sur le papier (ses analyses étaient même meilleures pour FIV DO 2 et 3 que pour FIV DO 1). Parfois quand les FIV DO ne fonctionnent pas, on passe au double don et ça marche. On ne sait pas pourquoi, mais on peut quand même en déduire que, sans doute, il y avait un souci du côté masculin.

Conclusion : on fait le TEV de notre unique vitrifié et si ça ne marche pas, on passe au double don.

Je ne vais pas dire que je suis heureuse, car je n’ai toujours pas la certitude d’avoir un jour un bébé dans les bras, mais je suis contente qu’enfin on s’intéresse au facteur masculin, parce qu’avec mon endomètre fin, j’ai toujours pensé qu’il me fallait des embryons super costauds et je ne suis pas convaincue que c’était le cas.

Publicités
62 commentaires »