Les aventures de Lily au pays des cigognes

Le site d'une maman qui cherche le chemin jusqu'à son bébé

Trois petits tours et puis s’en vont

le octobre 18, 2013

EnvolJe sais que parmi vous, il y en a qui voient dans le don d’ovocytes un véritable espoir. Et vous avez raison ! Cet échec ne doit pas vous démoraliser. Cet espoir est toujours là pour vous. Et j’essaye de me dire que pour moi aussi. Un essai n’est qu’un essai…

J’ai tardé à vous écrire car j’attendais d’y voir plus clair. Ces derniers jours, je suis passée par toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

J5 Transferts de deux beaux blastocystes

J12 Test bandelette négatif. Trop tôt me direz-vous. Mais pour mes deux grossesses de 2011, le test était positif à J12. Je sentais depuis plusieurs jours une chaleur au niveau de l’utérus. Je me disais que peut-être… Mais je ne voulais surtout pas espérer en vain, même quelques jours. C’est pour cette raison que j’ai voulu faire le test. Et comme si mon corps avait attendu pour me lâcher que l’information arrive d’abord au cerveau, une trace rose le soir, puis de fortes douleurs de règles accompagnées de saignements le lendemain matin ont achevé de me convaincre. Même mes seins, toujours douloureux, semblaient moins gonflés malgré les hormones. Car j’ai continué mon traitement, bien sagement, jusqu’au verdict officiel. Je ne voulais pas qu’il y ait le moindre doute, qu’on me dise que le résultat négatif était une conséquence de l’arrêt du traitement.

J17, le 10 octobre, jour de la pds officielle. A 15h la secrétaire de Cérès m’annonce un taux positif de 123. Je n’en crois pas mes oreilles. Je tremble. J’espère, mais je n’oublie pas le sang et les douleurs de dimanche.

J19, nouvelle pds. C’est un samedi, je n’aurai donc les résultats que lundi matin.

J20 Les saignements reprennent.

J21 Le taux de samedi était de 245. Il a doublé. J’espère, mais je n’oublie pas les saignements. Je refais une pds. Je suis angoissée par cette attente. Le résultat tombe : 366. Il n’a pas doublé. Cérès me demande de refaire une pds dans 48h et une écho le plus vite possible. J’essaye d’être positive et de me dire que dans le pire des cas, ce taux signifie qu’il y a une accroche et que c’est donc un espoir pour la suite.

J22 Je fais l’écho. Pas de sac gestationnel dans l’utérus, mais un probable embryon du côté de l’ovaire gauche. Il y a donc pire que le pire des cas. Il y a la grossesse extra-utérine. Rien de positif pour la suite. Mon endomètre est tellement inhospitalier que mes embryons ont préféré soit se faire la malle, soit s’implanter ailleurs. Je vois tout ça sur l’écran de cinéma placé sur le mur en face de moi. Je pense à toutes ces femmes qui ont pleuré de joie en voyant pour la première fois leur futur bébé sur grand écran. Cérès me dit d’aller tout de suite aux urgences gynécologiques.

Aux urgences, nouvelle échographie par une interne, puis une autre par le gynécologue de service, un véritable guignol. Il a commencé par une entrée tonitruante, en lançant un bonjour guilleret comme si nous étions en train de vivre le plus beau jour de notre vie. A l’écho, il voit la même chose que l’échographe de la ville. Mais il ne peut pas affirmer à 100% que la tache sur l’ovaire gauche est un embryon, ni qu’il n’y a pas d’embryon dans l’utérus. Il est trop tôt, je ne suis qu’à 3SG+1. Je sais bien qu’à 3 SG, on est supposé voir un sac gestationnel, mais quand un médecin nous dit qu’il vaut mieux attendre, évidemment nous attendons, même si nous le trouvons tous les deux antipathique avec sa façon de jouer les kékés.

J23 Le taux du jour : 201.

J24 Nous retournons aux urgences. Le taux diminue. La fausse couche est en marche. Je n’aurai probablement pas besoin d’opération, ni de traitement médicamenteux. La tache sur l’ovaire n’a pas diminué. Impossible de sa voir si la grossesse a débuté là, dans l’utérus ou ailleurs. Dommage, un début de grossesse intra-utérine m’aurait donné un tout petit espoir pour la suite. J’y retourne demain pour surveiller.

Je suppose que vous imaginez mon chagrin et surtout la terrifiante angoisse pour la suite.

Mais pourquoi, une fois, une seule fois, une toute petite fois, la chance ne peut-elle pas être de mon côté ? 

Cet échec est plus dur à encaisser. Avant, je pouvais me dire que les embryons n’étaient pas viables. Cette fois-ci, je ne peux m’empêcher de penser que si on avait mis ces deux embryons dans le ventre d’une autre, ils seraient devenus de magnifiques bébés. Bien sûr, on ne peut pas le savoir. Mais me dire que c’est à cause de moi (même si je n’en suis pas responsable) que ces bébés ne verront pas le jour est tout simplement insupportable.

Prochaines étapes :

– Attendre que « ça » passe

– Me reposer

– Rester dans ma bulle

– Ne plus lire vos blogs pendant quelques temps. Je n’arrive plus à encaisser les mauvaises nouvelles, ni à me réjouir pour les bonnes. Et pourtant je vous souhaite à toutes le meilleur, vous le savez.

– Aller à mon rendez-vous dans quelques jours avec un ponte de l’utérus qui me dira soit qu’il n’y a rien à faire pour améliorer la situation (ce qui me déprimera), soit qu’on peut opérer (ce qui me terrifiera)

– Prendre un rendez-vous chez une nutritionniste. Mon chéri a lu je ne sais où qu’une carence en fer affinerait l’endomètre. Alors dans le doute… Fait ! J’y vais lundi.

– Convaincre mon prince de se coucher moins tard. D’après cet article, le sommeil a une influence sur la fertilité masculine.

En attendant…

Qu’on me cache les bébés

Qu’on me cache les enfants

Qu’on me cache les ventres ronds

Qu’on me cache les poussettes

Les doudous et les peluches

Qu’on me cache les mamans épanouies

Et aussi les mères indignes

Les papas et les familles

Qu’on me cache ces publicités pour des couches, des biberons, du lait, des biscottes, des voitures, du chocolat

Qui me vendent un bonheur auquel je n’ai pas droit

Qu’on m’épargne ces séries où il y a toujours une femme enceinte. Pourquoi ?

Qu’on m’épargne ces émissions qui tournent autour du bonheur d’être mère

Mon bébé, ma lumière, ma raison de vivre

Qu’on m’épargne ces émissions qui tournent autour de la difficulté d’être mère

J’ai cinq enfants, je n’en peux plus, je suis débordée

Qu’on fasse taire ces petites filles qui veulent savoir si j’ai un bébé dans le ventre parce que quand on a un amoureux

C’est si évident

Si simple

Si naturel

Qu’on me cache mes neveux

Leurs rires et leurs pleurs

Leurs petits pieds qui courent

Qu’on m’épargne leurs câlins

Si doux et si cruels

Qu’on me cache cette chambre bleue

Si vide

Qu’on me cache mon corps fatigué

Mon ventre rond

Et vide

Publicités

52 responses to “Trois petits tours et puis s’en vont

  1. Je suis de tout coeur avec toi. Tout nous rappelle cette absence, ce que nous n’avons pas, ce que nous espérons tant. Ce matin, le réveil sonne avec une pub où une bonne femme achète un appartement et veut savoir s’il y a une crèche à côté. Nous sommes en train d’acheter une maison mais je ne sais pas si j’aurais un jour le bonheur de chercher crèche ou jardin d’enfants ou je ne sais quoi… Je te comprends pour les blogs, je n’ai pas trop le courage non plus, en mode survie surtout après le nième coup sur la tête d’hier… Prends soin de toi, reste dans ta bulle. j’espère qu’un jour la chance sera avec nous.. Mais vite si possible…

  2. C’est avec des larmes que je te lis et te remercie de cet article qui a dû être si douloureux à écrire, mais sûrement moins que ta réalité. Merci pour celles qui m’ont demandée de tes nouvelles et à qui j’ai donné quelques mots avec beaucoup de prudence. Je suis tellement triste pour vous deux. Je suis effondrée pour toi. Sincèrement, tu sais comme je nous sentais compagnes de voyage… Mais je ne peux que te laisser dans ta bulle, persuadée qu’elle te permettra de revenir à des jours meilleurs pour aller vers ton petit flocon là-bas. Et si une opération terrifiante t’attend, je suis sûre qu’elle apporter un nouveau souffle et de meilleures conditions. Ne perds pas espoir. Tu as toute mon affection, même si je sais qu’elle ne te sera guère utile.

  3. pivoinespma dit :

    Je suis triste pou toi, pour vous. Je sais qu’autour de nous tout est fait pour nous rappeler que nous ne sommes pas mères! J’ai un F***** de collègue qui s’acharne à me parler de ses enfants, des vacances des enfants qui arrivent etc…je rêve de lui en r****** une mais je sais que c’est pas juste pour elle non plus. La vie ose continuer sans nous. Mais ne lâche rien, ton rdv te permettra d’y voir plus clair et de trouver le bon chemin vers ton enfant. Courage et prends soin de toi. Quand tu en auras la force tu reviendras, peut être ici, pour échanger encore tes peines et surtout (on te le souhaite sincèrement) tes joies et espoirs.
    Comme j’aime le dire ici et là: Sombre, mais pas trop quand même car il te faut te battre encore. Garde des forces pour ton enfant à venir. Bises

  4. eve dit :

    Waouhe, des wagons de bisous de soutien.

  5. Je suis triste de ce qui vous arrive encore une fois de trop. Je ne sais que dire, protégez vous. Bises

  6. Ma lily. Je pleure pour toi. Pour cette immense douleur. Oui pourquoi la chance n’est pas avec toi? Un peu de répit…a travers ton blog j’ai toujours eu bcp de tendresse pour toi et votre parcours. .. j’aimerais te dire que tu mérites ce bébé. .. si seulement il était question de mérite. .. comme je voudrais que tu trouves le bonheur. Je pense fort à toi

  7. BB Fiv espoir dit :

    Que dire à part que je suis vraiment désolée pour toi et que je comprends à quel point tu dois avoir mal.
    J’ai fait une fc précoce après un tec. C’est horrible de vivre ça après l’immense joie du résultat positif.
    Mon deuxième tec s’est avéré négatif, la semaine dernière. Nous n’avons plus de brybrys au frais donc c’est parti pour fiv n°3…
    Grosses pensées pour toi et plein de courage pour la suite

  8. Quelques réflexions après la lecture de ton billet : avec un taux de BHCG inférieur à 1000 (500 pour les machines les plus performantes) on ne peut pas voir d’embryon dans l’utérus. C’est l’échographiste qui me suit en PMA qui me l’avait expliqué lors d’une des mes FC (et la chirurgienne qui m’a opérée pour ma GEU me l’a redit : « en cas de nouvelle grossesse, dès que les BHCG atteignent 1000, faites une écho » – ce qui veut dire qu’en deçà de ce chiffre on risque fort de ne rien voir).
    L’échographiste avait pu voir une minuscule tache alors que mes BHCG étaient à 700 et que j’étais à 3 SG +3 (et c’était vraiment minuscule, l’oeuf étant de 2 mm – la grossesse ayant une bonne semaine de retard par rapport à un développement normal).
    Alors si la tâche au niveau de l’ovaire n’a pas été formellement identifiée comme un début de grossesse, ce n’est/était pas forcément une GEU. Cela ne te consolera pas de cette terrible épreuve, mais il y a peut-être eu une accroche au bon endroit… Je l’espère de tout coeur, et j’espère aussi que tu auras de meilleures nouvelles demain. Courage, je sais à quel point tout cela est proprement cauchemardesque.

    • loLo dit :

      Je ne sais pas quoi te dire ma petite Lili… aucun mot ne peut te réconforter, en ce moment, tu vis un cauchemar, une épreuve tellement difficile. Il y aura des jours meilleurs, même si ça parait difficile à croire… et en les attendant, tu as raison de te protéger, et de vouloir rester dans ta bulle. Je comprends tellement tout ce que tu « demandes » à la fin de ton article, ça raisonne tellement en moi… je suis très triste pour toi, prend bien soin de toi. Je t’embrasse fort.

      • Lily dit :

        J’ai appris la mauvaise nouvelle avec un peu de retard.
        Je n’ai pas su quoi te dire, mais je pense fort à toi Lolo.
        Bisous.
        Lily.

    • Lily dit :

      Malheureusement, c’était bien une geu…
      J’espère que ce sera la dernière !
      Bises.
      Lily.

  9. irouwen dit :

    LILY, le non message après la date présumée de ta prise de sang, me faisait penser au pire.
    Et malheureusement, mes pensées n’ont pas été contredites par une bonne nouvelle.
    COmme le dit MARRE D’ATTENDRE, ce n’était pas forcément une GEU, ce qui pourrait être assez réconfortant pour la suite.

    Je suis terrifiée par tout ce qui est douloureux pour toi, tellement triste qu’enfin, oui, cela change et que tu puisse mettre toute ta liste de choses à cacher dans une nouvelle liste de choses à vivre.

    Milles pensées forts inutiles mais quand même……………………..

  10. Lulu dit :

    Je te serre fort dans mes bras, Lily. Fort, fort.

  11. fabienne dit :

    très triste pour vous …. je pense fort à toi … des bises de douceur

  12. flhope dit :

    Pas de mot. J’essaie d’imaginer puis j’arrête vite car rien que d’imaginer tous ces sentiments c’est dur , trop dur. Alors je ne peux que vous envoyer milles baisers pour essayer de vous aider à les surmonter.

  13. monpetitoeuf dit :

    Lily, je vous embrasse fort tout simplement et je pense à vous, en te souhaitant que le meilleur pour l’avenir. Prends soin de toi, de vous, avant de pouvoir repartir. Je suis tellement émue par ton article, je ne sais que dire d’autre.

  14. madamepimpin dit :

    Ma belle Lily, je suis tellement triste pour vous c’est rageant. Je suis d’accord avec ce que dit Marre d’Attendre, en dessous de 1000 c’est quasi impossible de voir quelque chose que ce soit dans l’utérus ou ailleurs, et cette tache n’est pas forcément une geu.
    Prends le temps nécessaire pour vous requinquer, en attendant on est là avec toi par la pensée. Je t’embrasse fort.

  15. Little Wife dit :

    Lily je n’ai pas de mot, je voulais juste te dire que je pense à toi, que j’ai pensé souvent à toi ces derniers jours je craignais de lire ce genre de nouvelle. Prend le temps qu’il faut pour rebondir, comme tu le dis, c’est un échec, il va falloir attendre un peu plus, mais la réussite peut encore être au bout du chemin. Plein de bisous.

  16. Lilas dit :

    Ton billet m’a fait beaucoup pleurer, les souvenirs ont rejailli.
    Je crois qu’il n’y a aucun mot qui pourront te consoler, il faut laisser faire le temps…
    Mais juste pour te donner un peu d’espoir ma première FIV do fût un échec, la 2ème fût la bonne…

    • Lily dit :

      Merci beaucoup pour ce message d’espoir.
      C’est très gentil de ta part de prendre la peine de nous en parler.
      Je n’ai pas besoin de te dire de savourer ton bonheur 😉
      Bises.
      Lily.

  17. gribouillette dit :

    Que dire? Je suis si triste pour toi ma belle.

  18. Marinette dit :

    Ton silence me faisait penser à une mauvaise issue.
    Courage, je t’embrasse fort.

  19. Octobre dit :

    Lily, Je ne trouverai pas les mots pour te dire à quel point je suis désolée… Sache seulement que, à défaut de pouvoir faire plus, je suis de tout cœur avec toi dans cette épreuve…
    Je voulais aussi te remercier pour ces mots que tu partages avec nous. Car, si je suis loin de de pouvoir imaginer ta souffrance, certains passages de ton article font écho en moi. Notamment lorsque tu écris : « Ne plus lire vos blogs pendant quelques temps. Je n’arrive plus à encaisser les mauvaises nouvelles, ni à me réjouir pour les bonnes. Et pourtant je vous souhaite à toutes le meilleur, vous le savez ». ça me déculpabilise beaucoup de lire ça, car j’ai de plus en plus de mal à suivre et à commenter les avancées des autres et je n’en suis pas très fière…
    Des Bises et des pensées.

  20. roumi dit :

    Je suis en train de vivre la même situation que la tienne, j15 c’était le 10 octobre 15 jours apres mon transfert . La secrétaire de PMA m’appelle pourme dire c’est positif taux 316 aux anges apres 4 ans d’essai naturel , après on a décidé de faire la Fiv (c’était ma première FIV). J’ai même pas eu le temps de réaliser de me réjouir vendredi 11 saignement , directe urgence la gynécologue ne peut rien dire très tot pour savoir quoi ce soit . Lundi 14 prise de sang taux tres mauvais à peine 550 le verdict est tombée fausse couche. la douche froide , les larmes qui coulent , j’ai même pas eu le temps de réaliser je dois affronter une nouvelle situation. pour le moment ils savent pas me dire si c une geu , prise de sang qui augment encore un peu donc encore une fois je dois refaire une prise de sang et eco . MARD de tout . frustrée . Je suis de tt coeur avec toi. dit toi que dans ce monde il y a plein de femmes dans ta situation qui souffre en silence , qui essayent de patienter et se montrer fortes .

  21. odile dit :

    C’est avec tristesse que j’ai lu ce post. Je comprends que vous vouliez vous isoler mais est ce une bonne solution???
    Je ne connais pas le monde de la PMA.
    J’ai eu une avortement Thérapeutique à 4mois et demi. Cela marque beaucoup. Mais par rapport à tout ce que vous subissez, je pense que cela n’est rien.
    Ensuite j’ai eu un fils qui a 37a. Il a fallu attendre 10a pour qu’un BB s’annonce et ils parlaient de PMA FIV etc Adoption.
    J’ai 68a, et en vous lisant je me rends compte que la vie n’est pas toujours rose, pour vous, pour les adoptants et il faut vous suivre un peu pour essayer de comprendre.
    Voilà, j’ai dévié un peu du sujet, je vous souhaite beaucoup de courage à vous et votre mari et j’espère de tout coeur qu’un jour viendra ou vous pourrez serrer votre ou vos BB dans vos bras. Ce jour là sera MERVEILLEUX.
    Est ce que le chemin de l’adoption ne vous tente pas??? Certes, il est long aussi.
    BISOUS Affectueux.
    ODILE 67.

    • Lily dit :

      Merci pour votre témoignage.
      Nous avons pensé à l’adoption. Mais depuis quelques années, adopter est très compliqué. L’adoption internationale s’est beaucoup fermée et une issue heureuse au bout du chemin n’est pas du tout garantie.
      C’est pourquoi nous avons préféré miser sur le don, d’autant plus que si nous réussissions à adopter, il ne pourrait pas s’agir d’un enfant très jeune.
      Bises.
      Lily.

  22. Marion dit :

    je suis profondément navrée de lire tout cela et cette souffrance. Prenez soin de vous, autant que possible…

  23. Lucky bellule dit :

    Juste te dire qu’on pense à toi et que, de loin, sur la toile, on te soutient. Courage à toi !

  24. caro dit :

    Bonjour,
    que je comprends que tu aies besoin de te mettre dans ta bulle pour reprendre des forces et ne plus entendre parler ou voir les ventres ronds ou les bébés des autres et tout le reste…
    que cela fait du bien
    c’est pour mieux se battre après
    car il ne faut jamais laisser tomber, tant qu’il y a une chance,il faut continuer et se battre pour y arriver

  25. Pat dit :

    Bonsoir Lily,
    terrible de se reconnaitre un peu pour ne pas dire beaucoup dans ces propos … Nous entamons le 3ème protocole pour une FIV ICSI … le corps et le moral commence sérieusement à fatiguer …
    Courage à toi … enfin à vous toutes qui me lirez.
    Bonne soirée
    Pat et Bertrand

    • Lily dit :

      Merci de m’avoir lue. J’espère que cette Fiv sera cette fois couronnée de succès :-).
      Je comprends cette fatigue et cette lassitude. J’ai ouvert ce blog pour pouvoir justement résister à tout ça.
      Bon courage à tous les deux.
      Bises.
      Lily.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :