Les aventures de Lily au pays des cigognes

Le site d'une maman qui cherche le chemin jusqu'à son bébé

En direct de chez moi

La princesse désabusée et le prince ténébreuxJ’ai ramené de Prague un prince ténébreux pour ma petite princesse désabusée.

Cette petite princesse désabusée, c’est un peu moi.

Le soir du transfert et hier, j’avais une toute petite douleur dans le bas du ventre et je me disais : « Hou la la ! C’est peut-être bon signe ! »

Mais depuis ce matin, je ne sens plus rien. Alors évidemment, je me dis : « Hou la la ! C’est peut-être mauvais signe ! »

Si je lisais ça sur le blog d’une copine, je lui dirais que les signes ça ne veut rien dire, surtout à ce stade, sans compter toutes les hormones prises.

Mais voilà, quand il s’agit de moi, je suis beaucoup moins raisonnable.

C’est une étrange période. Je sais que j’ai mes deux lilyputiens dans le ventre, des petits bouts de vie. Mais pour autant je ne suis pas enceinte. Le Dr Marek a dit d’être positive. Mais c’est tellement difficile. Sur la base de quoi ? Je trouve que c’est un peu de l’ordre de la foi. On doit y croire, mais sans preuve matérielle. Il faut juste avoir confiance. Pas facile…

J’ai dans le cœur la vidéo de nos deux lilyputiens. Ils ressemblaient de très très loin à des bébés, je vous l’accorde. Mais ils sont tellement porteurs d’espoir que je les ai trouvés magnifiques. Tiens, des larmes coulent. C’est fou comme de si petites cellules peuvent être émouvantes !

Je revois dans la salle d’attente samedi cette petite fille blonde aux yeux bleus (made in Reprofit ?) qui attendait avec sa grand-mère que ses parents reviennent de la salle de transfert.

J’entends encore mon prince me demander le samedi soir : « Ça va ma chérie ? Comment tu te sens ? Différente depuis ce matin ? » Ou dans le parc l’après-midi : « On s’assoit sur le banc, tous les quatre ? Non, il ne faut pas que je parle comme ça… » Et encore au moment de l’enregistrement dans l’aéroport, quand la machine a demandé si nous voulions enregistrer d’autres passagers : « On a d’autres passagers à enregistrer ? », en me touchant le ventre… Bien sûr, c’est par jeu, mais  cela me montre que malgré tout ce qu’il pouvait dire avant le transfert sur le fait qu’il ne fallait pas fonder trop d’espoir sur cette tentative : « Il faut voir tout ça comme un processus long, blablabla », il espère…

J’ai été émue en décollant de Prague avec mes petits clandestins. Les dés sont maintenant jetés. Les médecins ont fait leur travail. A la nature de prendre le relais.

28 commentaires »

En direct de Brno 3

image

J5 : on y est !

Un infirmier est venu nous chercher. Et une fois à moitié nue en position gynécologique, le Dr Marek est arrivé en catastrophe. Il aurait dû d’abord nous recevoir pour discuter. Il s’est confondu en excuses et je me suis rhabillée. C’est vrai que j’avais trouvé cet accueil un peu abrupte. A peine bonjour et hop ! les fesses à l’air !

Dans son bureau, il nous a appris que nous avions 4 blastocystes. (Soulagement de Lily !) Il nous a dit que c’était très bien. Nous avons utilisé notre nouveau savoir linguistique : « endometrium, fundus uteri ». Mais le Dr Marek avait déjà lu les instructions du Dr Marcel. Nous devrions recevoir un mail d’ici quelques jours pour savoir s’il y a des embryons  vitrifiés.

Et je me suis à nouveau déshabillée ! Petite musique douce…
Feelings
Sur la télé, la video en direct de nos deux lilyputiens bien joufflus (merci loLo ;-))…
Puis le transfert par le Dr Marek.
Sur l’écran, nous avons vu un clignotant bien au fond de l’utérus, là où il faut.
Et voilà !

Ces 5 jours qui paraissaient si longs à vivre sur le moment, me semblent maintenant avoir filé à la vitesse de l’éclair.
Drôle de sensation. Ces deux minuscules choses en moi, promesses d’une nouvelle vie, ou pas. Je sais que tout est possible, le meilleur comme le pire. Mais je ne peux m’empêcher d’espérer, un petit peu, que peut-être ce sera le meilleur.

Toutes mes pensées à Ange qui guette l’évolution de ses petits embryons.

38 commentaires »

En direct de Prague 4

image

Si vous avez suivi, pas de nouvelle des embryons aujourd’hui.

Je pensais que le fait d’avoir une journée sans ce stress de l’attente des « résultats » allait me détendre. Et d’ailleurs, je me sentais détendue. Mais… je ne dors pas ! J’en déduis donc subtilement que je ne suis pas si zen que ça…

Hier soir, j’ai rencontré pour la première fois en vrai de vrai Ange et son petit mari.
Nous n’avons pas vu le temps passer, ce qui est plutôt bon signe !
Les hommes ont pu échanger leurs impressions sur la salle de recueil :-D, mais pas que, soyons juste 😉
Nous avons parlé de notre aventure tchèque bien sûr, de notre optimisme ou de notre réalisme, des copinautes, de nos espoirs et tout ça dans la bonne humeur parce qu’on n’allait pas pleurer quand même ! Merci à tous les deux pour ces bons moments 🙂

Plus que quelques heures avant le départ pour Brno. Et si j’essayais de dormir, moi ?

15 commentaires »

En direct de Prague 3

image

J3 : 1 embryon avec 2 cellules et 6 embryons avec 8 cellules

Allez savoir pourquoi à J4, pas de nouvelle des embryons.

Je pars demain matin pour Brno et samedi à J5, je saurai s’il y a des blastocystes.
Transfert prévu samedi à 9h45 !

36 commentaires »

En direct de Prague 2

image

J2 : 6 embryons à 4 cellules et 1 embryon à 2 cellules.

Trop tôt pour savoir s’il en restera à J5.

A suivre…

Merci à toutes pour tous vos petits mots d’encouragement !

34 commentaires »

En direct de Prague 1

image

Voici l’état des lieux !

J0 (= jour de la ponction) : 9 ovocytes ponctionnés dont 8 mâtures, donc 8 ovocytes fécondés.

J1 (= aujourd’hui)  : 7 embryons qui évoluent.

Je suis sou-oulagée ! Après l’annonce des résultats du jours, j’ai senti mon sang chauffer à nouveau mes mains et mon visage.
Je sais bien que c’est une toute petite étape et qu’il en reste bien d’autres dont la nidation problématique chez moi, mais le Dr Marcel m’avait fait peur avec les 600000 spermatozoïdes comparés aux 20 millions de la norme et je craignais une catastrophe.
On n’est pas rendu aux blastocystes, c’est sûr, mais il y a quand même un espoir…

image

Je ne sais pas si vous pouvez agrandir la photo. C’est le tableau d’évolution des embryons donné par la clinique.

23 commentaires »

En direct de Brno 2

image

RV à la clinique à 11h.
Le matin, en posant ma tête sur l’épaule de mon prince, je me suis dit que j’avais beaucoup de chance d’être avec un homme qui accepte de me suivre dans cette aventure jusqu’en République Tchèque.

Sur le chemin, on a vu un groupe de jeunes qui montaient en sens inverse. Ils se dirigeaient vers une université que nous n’avions pas remarquée la veille. Dans ce groupe, il y avait plusieurs jeunes femmes blondes. Alors j’ai pensé à notre donneuse, évidemment.

C’est étrange, mais le don d’ovocytes ne me pose plus de problème. C’est comme s’il était au second plan en ce moment et même loin derrière. La seule chose qui m’intéresse est de savoir si ça va marcher.

Arrivée à la clinique donc. J’ai apprécié qu’il n’y ait pas de photos de bébés partout sur les murs, parce qu’au bout d’un moment, les photos de bébés sur les murs des cliniques ça déprime plus que ça ne donne d’ espoir. Petit remplissage de formulaires. Dépôt du précieux recueil pour mon chéri. J’ai trouvé l’attente looooongue ! En fait, il avait un peu la pression, du coup il a eu le trac de l’artiste avant de monter sur scène 😀

Ensuite nous avons vu le célèbre Dr Marcel, tant chéri par Irouwen ! Petite écho : sans surprise endomètre entre 5,5 et 6 mm au plus épais. Ce n’est pas lui qui fera le transfert samedi, mais il transmettra à son collègue l’information qu’il faut mettre les deux embryons au fond de l’utérus. Nous avons donc quelques jours pour essayer de savoir comment dire « mettre deux embryons au fond de l’utérus » en anglais ! Le Dr Marcel a dit que si mon endomètre avait déjà été plus épais, on n’aurait mis qu’un embryon et on aurait essayé si besoin une autre fois avec deux embryons et un endomètre plus épais. Mais comme chez moi c’est toujours aussi fin, il faut tenter comme ça. Nous devons appeler tous les jours entre 13h et 14 h pour avoir des nouvelles de nos embryons, sauf J4. Comme il ne pouvait pas nous donner le nombre d’ovocytes, il nous a dit d’appeler aussi aujourd’hui à J0. A la fin, il nous a demandé où nous allions ensuite. Nous lui avons répondu Prague et que c’était une ville que nous aimions beaucoup. Il nous a dit qu’il préférait Vienne. Mon chéri a dit qu’on irait la prochaine fois. Alors il a dit : « Pas de prrrochaine fois. Avec bèbè. Il faut venirrr avec bèbè. »
Si je n’ai pas un bébé mais un bèbè, ça me va aussi !

Puis nous sommes retournés dans le restaurant indien où nous avions mangé la veille au soir. En sortant du restaurant, j’ai appelé la coordinatrice. Je me suis presque fait gronder comme une petite fille car elle m’avait bien expliqué par mail qu’il fallait appeler le lendemain de la ponction.
– Mais c’est le Dr Marcel qui…
– Non Lily, c’est demain.
– pour le nombre d’ovocytes…
– A demain Lily.
– Bon ben à demain.
Comme on passait de toute façon devant la clinique, on s’y est arrêté.
Le Dr Marcel nous a dit qu’il y avait 8 ovocytes. Mais qu’il y avait autre problème, c’est nombre spermatozoïdes, presqu’autant que nombre ovocytes (ah ! qu’il est drôle !) 600000 après préparation, la norme étant de 20 millions. Outch !

Pour le nombre d’ovocytes, je m’attendais à plus. Je me souviens que lors de la réunion pma de l’hôpital de Panoramix, on nous avait dit que pour une femme jeune, la moyenne était de 10 ovocytes. Alors comme ma donneuse est super jeune, j’espérais 10-12 ovocytes.

Pour le nombre de spermatozoïdes, je n’arrive pas à comparer avec les anciens spermogrammes. Du coup je ne sais pas si c’est comme d’habitude ou pas.

Donc maintenant j’ai peur d’avoir des embryons aussi pourris qu’avec mes ovocytes et qu’ils ne tiennent pas jusqu’au blastocyste…

28 commentaires »

En direct de Brno 1

image

Bien arrivés après 1h30 d’avion et 2h30 de voiture.
La route Prague-Brno est très mauvaise. Du coup je m’inquiète pour le voyage post-transfert.
Merci à toutes pour vos encouragements !

36 commentaires »

Endomètre tortue

Endomètre tortueVoici les dernières nouvelles de mon cher endomètre.

Il n’a pas la même épaisseur partout.

Au début, il est trèèèèèèèèès fin, 3mm environ.

Ensuite, il y a un rétrécissement de l’utérus, un peu comme une cacahuète.

Et tout au fond, il atteint l’impressionnante épaisseur de 5,4 mm. Pfff…

Conclusion de Cérès, il faudrait que le médecin dépose les embryons tout au fond de l’utérus.

J’espère qu’il sera précis !

Mais vous croyez que les embryons vont rester au fond ? Avant la nidation, ils se baladent, non ?

Conclusion de moi-même : je vais avoir besoin de beaucoup de chance…

Merci à toutes pour vos gentils mots d’encouragement !

24 commentaires »

Cette inconnue à qui je dois tant

cheveux-blondsNée en 1994

Cheveux blonds

Yeux bleus

 

C’est tout ce que je saurai d’elle. Mais ce peu de choses lui donne une certaine réalité.

Si jeune ! J’espère qu’elle ne regrettera pas son geste, que les tests psychologiques de la clinique sont performants.

1994 : année de la mort de ma maman et aussi année de naissance de celle qui me donnera peut-être aussi la vie.

Ça me fait un drôle d’effet.

22 commentaires »