Les aventures de Lily au pays des cigognes

Le site d'une maman qui cherche le chemin jusqu'à son bébé

Le blues du petit vélo

le août 29, 2013

image

Au secours ! A l’aide ! Rien ne va plus, je panique !

Il y a quelques semaines, c’était un samedi, je me suis levée avec une idée en tête : m’acheter un vélo. Cela faisait au moins un mois que j’y pensais. Une envie de faire un peu de sport pour faire la guerre à mes 15 kilos de PMA (je ne sais pas si la PMA est la seule responsable, mais ça ne m’a pas aidée, c’est sûr !), une envie de profiter du soleil et du fait que j’habite maintenant à la campagne. Quelques jours plus tôt, mon chéri m’avait dit : « On pourra acheter ton vélo ce week-end, si tu veux. »

Donc le samedi, dès mon réveil, je mettais le mot « vélo » dans toutes mes phrases. Mais très vite mon mari a calmé mon bel enthousiasme d’un : « Oui, bon ça va, j’ai compris ! » Ça m’a vexée. J’ai quitté la pièce et je suis allée… faire du repassage, preuve que j’étais vraiment contrariée car je vous prie de croire que le repassage ne fait pas partie du Top ten de mes activités préférées !

Et là, devant ma table à repasser, je me suis sentie plombée, puis emplie d’une tristesse tellement profonde que j’ai bien compris qu’elle allait au-delà de cette histoire de bicyclette. J’ai tout de suite pensé à mon désir d’enfants comme étant la cause de ma tristesse, même si je ne voyais pas le lien avec ce qui venait de se passer.

Puis, nous sommes allés manger à une pizzéria à côté de chez nous. Nous y allons tous les samedi midi. La clientèle y est très familiale. Alors bien sûr j’ai le cœur serré quand je vois toutes ces petites familles, comme chaque fois que je croise une poussette ou une femme enceinte dans la rue. Mais d’habitude je me contrôle.

Sauf que cette fois-ci, quand nous sommes arrivés, moi toujours un peu morose, devant le restaurant, j’ai vu ce petit enfant trotter devant le buffet et mes larmes se sont mises à couler sans que je les aie vues venir. Puis un serveur nous a placés à une table. Juste derrière ma chaise, il y avait une poussette. Mes larmes ont coulé. En face de moi, il y avait un bébé qui s’est mis à crier. Son cri m’a transpercée, comme s’il avait pénétré toutes les cellules de mon corps. Mes larmes ont coulé. Et un peu plus tard, un couple avec une femme enceinte s’est installé à la table d’à côté. Mes larmes ont encore coulé.

Je ne sais pas ce qui m’arrive. Je ne supporte plus la moindre contrariété. L’autre jour, mon mari a effacé par mégarde le téléfilm que j’avais enregistré car je n’avais pas pu voir la fin. J’en ai fait un drame.

Demain je reprends le travail. C’est la pré-rentrée. Je n’ai aucune raison de stresser. Je suis au même endroit que l’année dernière et ça s’était très bien passé. Et pourtant, j’ai des bouffées d’angoisse. Je panique. J’ai l’impression d’être submergée. Je suis sous la vague, je ne peux plus respirer.

Si je suis dans cet état-là maintenant, avant le transfert, qu’est-ce que ce sera si vers le 15 octobre ma prise de sang est négative ? Et c’est très possible…

Publicités

37 responses to “Le blues du petit vélo

  1. Bizarrement, je me reconnais dans ce que tu décris … mon état était quasi le même au moment où j’ai su que je devais recommencer le traitement de la FIV. Moi aussi, j’étais hyper susceptible, hyper émotive, de mauvaise humeur etc… finalement, avec du recule je crois que j’avais juste peur … peur de recommencer le traitement, de subir ces résultats qui forcément ne seraient pas florissant, peur de la ponction, de son résultat, de savoir si oui ou non il y aurait fécondation… mais tout s’est calmé une fois dans l’action… Des crises d’angoisse j’en ai énormément fait également … surtout le soir, sur le coup de 17 h (va comprendre…). Enfin, je pourrai t’en raconter longtemps comme ça … mais si nos ressentis sont identiques, il y a de grandes chances tout de même, pour que ça se calme 🙂 je t’embrasse bien fort ma belle… tu as vécu tellement de choses difficiles … tout gérer de front, c’est vraiment pas simple. Surtout prends soin de toi …

    • Lily dit :

      Merci Boule de mousse !
      Je vois que je ne suis pas seule à avoir des sautes d’humeur 🙂
      Si seulement ça pouvait se terminer aussi bien que pour toi…
      Le problème de la fiv do, c’est que l’investissement est encore plus énorme que pour une fiv classique. Certes, le traitement est moins lourd, même si j’ai quand même droit à de piqûres (cf le billet que je n’ai pas encore écrit :-P), mais tu mets tellement d’espoir dans cette fiv qui est un peu l’opération de la dernière chance, tu mets tellement d’énergie dans l’organisation, sans compter l’investissement financier, que j’appréhende vraiment ma réaction en cas de résultat négatif…
      Bisous ma belle. Continue à valser !
      Lily.

  2. gribouillette dit :

    Plein de pensées pour toi ma belle.
    Mais ne panique pas, c’est normal, on se mets énormément de pression sur les épaules, et forcément, on craque!
    Je ne sais pas toi, mais moi je suis souvent plus angoissée (et insupportable) AVANT que APRES. En tout cas, pour mes IAC, c’était ça.

    Zen, essaie de faire des trucs qui te détendent (facile à dire je sais) ou pourquoi pas de la relaxation? Si tu veux je peux t’envoyer le MP3 du CD d’auto-hypnose par mail, sur moi ça marche pas mal.

    Courage, ça va le faire. Et une chose est sûre, que tu paniques ou pas ne changera RIEN au déroulement et à la réussite de la FIV, donc no culpabilité.

    PS qui n’a rien à voir : on est super nombreuses dans la blogosphère PMA a être instit/prof, tu trouves pas?

    • Lily dit :

      Merci Gribouillette !

      Après, c’est quand même l’angoisse du résultat qui commence…
      Je n’ai jamais essayé le fameux CD. Pas sûr que ça marche pour moi. J’ai fait du yoga il y a quelques années. J’ai tenu six mois, ça m’énervait trop qu’on me dise de me détendre :-D! Mais je devrais peut-être quand même essayer une fois…

      C’est vrai qu’on est nombreuses à être profs… Je ne sais pas pourquoi. C’est sûr que c’est une profession très féminisée. Et notre choix de profession est sans doute lié à notre désir d’enfant. Ou alors on développe une allergie aux enfants qui cause notre infertilité 😀 😀 😀

      Bisous.

      Lily.

  3. alexa dit :

    Allez, courage, inspire à fond et …. expire….
    C’est malheureusement la fin des vacances, mais demain nos esprits seront à nouveau bien occupés par les questions d’effectifs, de commandes et préparations en tout genre et on reprendra naturellement le chemin de l’école !!
    Moi aussi en plein traitement …
    Courage, encore courage, tu n’es pas seule!
    Bises

    • Lily dit :

      Merci Alexa !

      Et une prof de plus, une !;-)

      J’espère que tout se passe bien pour toi.

      La rentrée n’est pas si simple, j’ai un problème d’arrêt de travail (cf le billet que je n’est toujours pas écrit :-P)

      Bises.

      Lily.

  4. flhope dit :

    Je suis émue de te savoir ainsi. En même temps on sait (malheureusement) que c’est un état « normal » de pmette.
    Et puis…dans 24 jours!!!ça a de quoi te chambouler.
    Il y a peu, j’ai fais de gros bisous sur des joues joufflues qui ne seraient pas là sans ce pays… je te souhaite très vite de sentir leur odeur!
    Courage lily.

  5. Octobre dit :

    Mais peut-être est-ce justement le BON MOMENT pour craquer : avant la rentrée, avant la FIV… Pour ma part, c’est souvent le dimanche matin que viennent les larmes, après un petit-déj en amoureux (croissant inclus !). Donc au moment où, a priori, la pression est la moins forte. J’espère en tous cas que tu vas retrouver le sourire rapidement… As-tu été acheté ton nouveau vélo, finalement ? Si oui… on veut une photo ! Plein de bisous !!

    • Lily dit :

      Merci Octobre !

      Figure-toi qu’il y a une saison pour les vélos !

      Actuellement, on ne peut plus acheter l’ancienne collection et on ne peut pas encore acheter la nouvelle !
      Il faut que je patiente encore un peu, en espérant que le soleil sera encore là…

      Bisous.

      Lily

  6. Marinette dit :

    Ma pauvre, que de larmes !
    Courage pour la suite et cette nouvelle aventure porteuse d’espoir.
    Mon vélo à moi, cela fait 2 ans qu’il est au fond du garage !

  7. J’ai posté un commentaire qui s’est perdu je crois. Je disais que ce post m’avait toute retournée… Triste pour ce chamboulement si fort. C’est normal d’être à fleur de peau comme tu disais, mais c’est vers l’espoir que tu chemines, un espoir si fort, c’est vrai que la pression est terrible. Pour ma part, je la vis pas si mal (mais je me coince le cou…) si tu es très mal, un petit tour chez un Psy pourrait peut-être t’aider à évacuer un peu ? Si tu veux causer (au tel, autour d’un café,…) dis-le moi. Bon courage en tout cas. Et on va faire de quasi jumeaux 😉 bises

    • Lily dit :

      Voire des quadruplés ! ! !
      Je vois une psy de temps en temps, mais je ne l’ai pas vue depuis les vacances. Elle est à Paris, ce n’est pas très pratique.
      Pour le café, ça risque d’être compliqué avant le grand plongeon, mais avec plaisir pour une petite conversation au téléfon 🙂
      Bises.
      Lily.

  8. irouwen dit :

    LILY est-ce que tu écoutes le cd d’auto-hypnose, je trouve que cela aide beaucoup à soutenir plus positivement ce grand chamboulement en cours, ces perspectives de vie, de création de vie.
    SI tu veux les fichiers, tu me fais signe, je peux te les envoyer via le net.

  9. dit :

    je n’ai pas eu à aller jusqu’à la FIV, mais je me suis souvent sentie comme ça, dans la période AVANT l’ovulation…. de la pression face à l’enjeu, on a envie que ça marche et pourtant on est impuissant quand on résultat final. Le boulot va peut-être t’aider à fixer ton esprit sur autre chose, même si les soucis ne s’envolent pas, l’espace de quelques heures, ça fait toujours du bien.
    Plein de courage, sois forte!

  10. monpetitoeuf dit :

    On ne peut pas toujours être au top de notre forme … Courage ma belle, reprends des forces pour le mois d’octobre, je croise les doigts pour que de très belles choses arrivent !

  11. MadameHiberne dit :

    Je suis désolée Lily, c’est si dur de vivre ce que l’on vit. J’espère que ces larmes auront permis au moins de t’apaiser un petit peu et que dans les jours prochains tu te sentiras moins triste.
    Plein de Bisous !

  12. J’espère que ces larmes te permettent d’évacuer le trop de pression… et et que tu trouveras dans d’autres moyens de l’apaisement (autohypnose, sophro, et surtout ce qui te plais à toi). Mieux vaut une tension évacuée que gardée en soi. Des bises

    • Lily dit :

      Merci Bounty !
      J’avoue que j’ai du mal avec tous ces trucs autohypnosofroyogo. J’ai envie d’y croire et en même temps ça m’énerve !
      Mais je ne demande qu’à être convaincue.
      Bises.
      Lily.

  13. Kaellie dit :

    Lily, j’ai vécu ça en juillet et mon médecin m’a arrêté quelques jours pour que je puisse souffler. Je suis très triste pour toi et j’espère que tu iras mieux bientôt ❤
    Bisous

  14. Cette histoire de vélo comme je la comprends!!!!
    J’ai fait la même avec une moto. J’en parlais jour et nuit et quand mon mari m’a dit qu’il faudrait attendre je l’ai mal pris et je me suis mise dans un état pas possible. Mon mari m’a demandé si c’était réellement mon manque de moto qui me rendait si triste. J’ai bien dû avouer que non…
    J’espère que tu iras mieux bien vite. Bon courage!
    Bien sûr que la prise de sang peut être négative… mais elle peut aussi ne pas l’être!!! Essaye de garder espoir.
    Des bisous

  15. Il y a tant de moments où on craque. Où on ne se sent plus assez forte pour tout supporter. Où on a limite le vertige quand on pense à l’avenir s’il devait ne pas être celui qu’on veut… Alors c’est normal de craquer, y compris sur des petites chos en apparence sans rapport ou insignifiantes. Prends soin de toi… Qui sait, massages, petit shopping, apéro, parfois ça peut détendre un peu (ok 5 mn mais c’est toujours ça de pris!). Je te souhaite le meilleur au bout de tout ce stress et cette douleur…

    • Lily dit :

      Je crois que je suis plus shopping !
      Tiens, si j’y allais demain…
      Merci Apo. Je n’ai pas commenté ton dernier billet car je ne connais rien au sujet, mais j’espère que ça va s’arranger.
      Bisous.
      Lily.

  16. loLo dit :

    Allez allez, ne penses pas déjà à une prise de sang négative, je sais c’est facile à dire ! mais il faut garder aussi en tête que quand on change de technique PMA, TOUT EST POSSIBLE, même la réussite 🙂 de tout coeur avec toi, les contrariétés, on ne peut pas les éviter, le stress, comment pourrait-on l’ignorer ? L’enjeu est tellement grand… gros bisous d’encouragement ma petite Lily.

    • Lily dit :

      Merci ma loLo !
      De plus en plus difficile de positiver avec les échecs, mais j’y crois malgré tout un peu, sinon je ne ferais pas tout ça !
      Bisous.
      Lily.

  17. coco274 dit :

    Lily, bien sur que tout ce que nous devons endurer en pma génère stress, angoisses… C est indéniable, mais il ne faut pas oublier non plus que ce sont des effets secondaires aussi du decapeptyl. A chaque prise j ai eu, après Qqs jours et semaines, des effets plus ou moins forts, parfois si forts que je pouvais absolument plus me maîtriser, y compris au boulot…bonne chance pour la suite -;)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :