Les aventures de Lily au pays des cigognes

Le site d'une maman qui cherche le chemin jusqu'à son bébé

Brèves de PMA

http://gallymathias.free.fr/dotclear/index.php?post/2006/06/13/7627-breves-de-comptoir

Je travaille dans un internat.

Hier soir, au moment du bisou du coucher.

Gwendoline (CE2) : Lily, on dirait que tu es une maman.

Moi : Rire jaune.

Ce matin au petit déjeuner.

Pimprenelle (CE1) : Lily, t’as une petite fille ?

Moi : Non. (cœur brisé)

Pimprenelle : J’aimerais bien que tu aies une petite fille.

Moi : Rire jaune.

A suivi une délicieuse conversation sur les accouchements par césarienne ( la maman de Pimprenelle accouche en avril ). Mmm…

Titeuf (CP) qui n’a pas perdu une miette de la conversation : Lily, t’as un bébé dans ton ventre ?

Moi : Non. (cœur brisé)

Un peu plus tard, je vais voir ma directrice pour solliciter un rendez-vous. Le rendez-vous est rapidement fixé et alors que je m’apprête à partir, elle s’enquiert de ma situation personnelle.

Moi : Hein ? Que ? Quoi ? Comment ? Comprends pas…

La directrice : Oui, les fiv !

Moi : ? ? ?

En fait, elle n’était pas supposée être au courant. Dans l’établissement, j’en ai parlé seulement aux infirmières et à deux collègues pour des raisons d’emploi du temps. J’avais choisi de garder mes problèmes personnels pour moi, en particulier car j’avais une collègue enceinte et que c’était très difficile à gérer pour moi. Je ne voulais donc pas avoir tous les yeux braqués sur moi et gêner en plus ma collègue. D’ailleurs au passage, ma collègue est en congé maternité depuis trois semaines (à mon grand soulagement) et j’ai appris il y a une semaine qu’une autre collègue a pris le relai. Chouette !

Du coup, je parle un peu de mon parcours et de ma vision un peu pessimiste de la situation. Conclusion de la directrice : Bon, c’est pas grave.

Moi : Heu… ben si quand même, un peu…

C’est sûr, quand tu as des enfants, c’est pas grave que les autres n’en aient pas…

Bref.

42 commentaires »

Au pied de la montagne

J’ai vu Saint Pierre. Mais est-ce que lui m’a vue ?

Il a vu mon endomètre, qu’il a trouvé très fin, trop fin.

Il a vu mes ovaires qu’il a trouvés plutôt pas mal pour mon âge.

Il n’a pas parlé de nos analyses. Les a-t-il regardées ?

Il a dit qu’avec un endomètre aussi fin et une mauvaise qualité ovocytaire (supposée, à cause de mon âge), il y avait très peu de chance d’avoir un bébé.

Il a parlé du don d’ovocytes car cela supprimerait le facteur « mauvaise qualité ovocytaire » et augmenterait donc les chances.

Il a aussitôt ajouté qu’il ne pourrait pas nous suivre à cause de la circulaire et que « je respecte la loi, moi Madame ! » J’ai regretté de ne pas lui avoir demandé s’il n’avait pas peur d’aller en prison  pour ne pas avoir respecté cette même loi pendant toutes ces années.

Je suis restée muette. Il ne s’en est pas rendu compte.

Il m’a abandonnée là, avec mes inquiétudes, mon désespoir. Je n’existais déjà plus.

Saint-Pierre n’a pas voulu nous ouvrir les portes du paradis.

Retour au purgatoire.

Depuis, j’ai eu la chance de recevoir plein de messages de soutien. Du coup, je culpabilise un peu d’avoir écrit mon billet précédent dans lequel je parlais de mon sentiment d’exclusion. Je ne visais bien sûr personne en particulier. C’était juste un ressenti, fondé ou non.

Il y a d’abord eu cette chouette réunion de pmettes organisée par Kaymet le 2 mars. Il y avait  aussi Lutine, Lulu, loLo, Bounty, Apo, Irouwen, la fille et deux pmettes sans blog (hou ! les vilaines !), dont une joliment enceinte (comme quoi, ça arrive…). Kaymet, j’ai un problème. Tu dis qu’on était 12, mais sur la photo des chaussures, on n’était que 11. Et honte à moi, je ne trouve plus le nom de la douzième ! ! !

Je suis arrivée un peu intimidée et surtout tellement épuisée par mes angoisses qui se matérialisent par des insomnies. J’ai eu un moment de doute. Je me suis dit que jamais je n’allais réussir à participer aux conversations. Mais très vite ce sentiment s’est envolé. C’était tellement étrange de mettre des visages sur vous toutes. C’est bizarre, mais en lisant un blog, on se forme une image mentale de l’auteur. Rien de précis, bien sûr, mais en vous voyant, il y avait comme un décalage. Mais maintenant, les deux images se sont superposées et c’est terriblement agréable. Je suis ravie, absolument ravie de vous avoir rencontrées. J’aurais aimé discuter davantage avec certaines, mais nous étions tellement nombreuses ! Et j’espère bien que nous nous reverrons !

J’ai eu ensuite par mail les conseils et partages d’expériences d’Irouwen et loLo. Merci beaucoup à toutes les deux, car la FIV DO est un voyage vers l’inconnu pour moi et grâce à vous, j’y vois un peu plus clair. Une grosse pensée pour loLo qui vit des moments très difficiles.

Elles ont toutes les deux été suivies par la même gynécologue dans leur aventure vers le don d’ovocyte. Or c’est justement la gynécologue que j’avais l’intention de contacter, suite aux commentaires sur le forum de maia. Cela m’a donc confortée dans mon choix, même si Lutine est nettement moins enthousiaste ;-). Nous verrons bien. Le RV est pris pour la mi-avril avec Cérès en tout cas.

J’ai aussi beaucoup apprécié l’aide apportée par l’association maia. Les référentes bénévoles sont d’une grande aide concernant les démarches administratives. Mes questions ont parfois été superbement ignorées sur le forum, mais une adorable adhérente ( qui se reconnaîtra si elle passe par là 🙂 ) a pris le temps d’avoir une longue conversation téléphonique avec moi.

Cela me réchauffe le cœur de ne plus me sentir seule. Merci à vous toutes !

Pour choisir la clinique, j’ai fait des recherches et tout mis dans ce tableau. J’ai longtemps hésité entre Espagne 2 et la République tchèque. Mais mon mari trouve que mon côté espagnol est un peu discutable. Et comme par ailleurs les deux cliniques ont l’air très sérieuses, ben… on a choisi la moins chère ! Surtout qu’on est obligé de prévoir la nécessité de faire plusieurs essais. Donc, ce sera la République tchèque.

Je raconterai mon état d’esprit sur le don d’ovocytes dans un prochain billet.

EDIT DE LA MAINTENANT TOUT DE SUITE – 25 mars 2013 15h12

Je viens de me rendre compte que Saint-Pierre n’a jamais reçu les résultats des analyses de mon mari. Il ne s’en est même pas rendu compte ! ! ! Tu le crois ça ou pas ? ? ? ! ! !

15 commentaires »