Les aventures de Lily au pays des cigognes

Le site d'une maman qui cherche le chemin jusqu'à son bébé

Quand les hommes pleurent…

Si vous avez bien regardé à droite du blog, vous devriez avoir vu que mon RV chez Panoramix est passé.

J’ai d’abord eu la surprise de découvrir qu’il s’agissait d’un hôpital privé. Je l’avais tout simplement choisi car il s’agissait du seul hôpital de mon département en plus de celui où j’étais déjà suivie. Rien qu’à regarder les bâtiments, on voit bien qu’il y a plus de moyens. Et qui dit plus de moyens, dit meilleur suivi. Donc, mine de rien, c’est quand même important.

Nous avons été assez satisfaits du RV. Avant même que j’évoque le sujet, il nous a dit que dans notre cas, étant donné mon âge, il fallait tenter le tout pour le tout et passer directement à la FIV avec transfert de blastocystes. Nous avons envoyé les papiers pour l’entente préalable et la prise en charge à 100%. Et nous avons un nouveau RV dans un mois. Du jamais vu ! Avec Merlin, c’était tous les trois mois quoiqu’il arrive par manque de moyen. Et dans notre situation, le temps, c’est capital.

Je l’ai trouvé dynamique. Il ne perd pas de temps. Alors ça me rassure. Je ne dis pas que j’ai fait des sauts de cabri en sortant du RV car malheureusement la PMA nous apprend à être très prudents, mais pour la première fois depuis longtemps, je vois une petite lueur d’espoir. Et ça fait du bien.

J’en arrive au titre de mon billet. Hier midi, alors que nous mangions tranquillement à la pizzeria, je dis à mon mari : « C’est marrant, pour une fois, c’est moi qui suis plus optimiste que toi. » Car même si nous avions le même ressenti par rapport au RV et que nous étions d’accord pour quitter Merlin et continuer avec Panoramix, je ne le sentais pas très positif. Et c’est là que ça a dégénéré. Il m’a dit qu’il ne comprenait pas pourquoi j’étais si pessimiste juste après mes deux grossesses (qui je le rappelle se sont terminées en fausses couches) ni pourquoi maintenant j’étais plus optimiste alors que depuis mars (moment de la reprise des essais bébé), je n’arrive plus à tomber enceinte. La discussion très musclée a continué chez nous. Je ne comprenais vraiment pas sa réaction, pour une fois que j’étais un peu optimiste, on aurait dit qu’il faisait tout pour me déprimer. Et quand avant je déprimais, il me reprochait mon manque d’optimisme. Il me parlait de l’importance du facteur psychologique. Alors je lui demandais pourquoi il me prenait la tête justement au moment où j’étais un peu zen. Une conversation de fous ! Et puis il est venu s’assoir à côté de moi. il m’explique que le problème c’est que justement avant il était optimiste et que maintenant il n’y arrive plus. Il pose sa tête sur mon épaule et je l’entends pouffer. Surprise, je lui demande pourquoi il rit. Mais en fait il sanglotait. Évidemment, j’ai pleuré aussi.

C’est la première fois que je le vois pleurer. Ça m’a brisé le cœur. Jusqu’ici, je pensais qu’il avait envie d’un enfant, mais que finalement si ça ne marchait pas, ce ne serait pas un drame pour lui. En tout cas moins que pour moi. Comment ne pas culpabiliser ? Ça me fait tellement mal de le savoir dans cet état ? Comment ne pas se dire qu’avec une autre, peut-être, il serait déjà papa ?

Aujourd’hui, je suis perdue. Je ne sais plus ce que je ressens. Je ne sais plus si je pense que cette FIV a des chances de réussir. C’est tellement difficile…

23 commentaires »

Vive la rentrée !

Après de jolies vacances en Normandie

Le château de Nacqueville

et une semaine romantique à Prague,

Prague

Le pont Charles

Horloge astronomique

nous voici à l’aube d’une rentrée chargée.

En septembre un RV PMA avec Merlin notre spécialiste et aussi un autre RV avec Panoramix un autre spécialiste. En octobre un RV avec Saint-Pierre, un troisième spécialiste.

Parce que j’ai un petit doute sur Merlin. D’abord, il suit tranquillement son protocole comme si j’avais 25 ans et de nombreuses années devant moi. Moi je préfèrerais qu’il aille directement au traitement qui a le plus de chance d’aboutir, tant pis si c’est un traitement lourd. Ensuite, je trouve que je n’ai pas été très bien suivie pour les stimulations. C’est à chaque fois une personne différente (interne, externe ou sage-femme) et pour la deuxième stimulation, j’ai ovulé naturellement avant le déclenchement par Ovitrelle alors qu’on aurait dû me dire de faire une injection pour retarder l’ovulation.

D’où les deux autres spécialistes, pour n’avoir aucun regret. Le RV avec Saint-Pierre est une consultation privée. L’inconvénient est évidemment le prix, mais l’avantage est qu’on est suivi par le même médecin pour toutes les étapes et qu’il y a sans doute moins d’attente entre chaque RV.

Ce qui m’angoisse, c’est qu’il va falloir choisir, ne pas se tromper. Et comment choisir ? Je ne suis pas médecin, moi…

Par ailleurs, nous avons sauté le pas et envoyé au Conseil Général notre demande d’agrément. Les délais sont tellement longs et comme les couples plus âgés sont loin d’être prioritaires pour les enfants plus jeunes, je n’ai pas de temps à perdre.

Maintenant, je ne vous cache pas que mon rêve serait d’avoir un enfant biologique et ensuite un ou deux enfants adoptés.

Croisons les doigts !

14 commentaires »