Les aventures de Lily au pays des cigognes

Le site d'une maman qui cherche le chemin jusqu'à son bébé

Au pays du temps qui passe

le juillet 9, 2012

Le temps est mon ennemi. Je lui déclare la guerre et j’ai très peur de perdre.

A chaque fin de cycle, à chaque espoir déçu, je sais que mes chances diminuent, que ma fertilité baisse. Comme me l’a dit Merlin notre grand spécialiste : « A votre âge, c’est une loterie et il y a peu de tickets gagnants ». Un poète ce Merlin…

Le plus dur, c’est de se dire que les chances diminuent à chaque fois, inexorablement.

Je donnerais ma fortune et ma belle-mère pour avoir dix ans de moins et alléger cette angoisse du temps qui passe ! (Mon prince, si tu lis ces lignes, je plaisante pour ta mère. Hmm… Quoique…).

Depuis quelques temps, parce que ce serait insupportable de suspendre notre désir d’enfant uniquement à la PMA, nous parlons d’adoption. Mais là encore, le temps est mon ennemi.

En regardant des blogs ici et là, j’ai compris qu’il fallait souvent quatre ans entre le moment où on fait une demande d’agrément et le moment où l’enfant arrive dans sa nouvelle maison. Quatre ans ! Ça semble tellement long. Une éternité quand on a envie d’être maman MAINTENANT !

Et puis, je dois aussi avouer qu’il y a le problème de l’âge de l’enfant. Je sais bien que les bébés grandissent et que le pouponnage est une toute petite partie de la vie d’une maman. Seulement, voilà, j’ai une terrible envie de pouponner. Et pour ça aussi, le temps est mon ennemi, car on confie plus difficilement de jeunes enfants aux parents de plus de 40 ans.

Alors que faire ? Faire dès maintenant une demande d’agrément ? Ou attendre un peu (oui, mais combien de temps ?) pour voir si un bébé pma ne pointerait pas le bout de son nez ? Moi, je suis pour la première solution, mais mon prince est pour la seconde.

Et devinez quoi ? Eh bien j’attends… que nos violons s’accordent.

Sache-le, temps qui passe, je te déclare la guerre ! Tant pis si je suis armée d’un coton tige et toi d’un fusil, j’y crois ! Enfin j’essaye…

Publicités

6 responses to “Au pays du temps qui passe

  1. Laure dit :

    Je comprend bien ton inquiétude…
    Tu sais faire une demande d’agrément n’oblige en aucun cas à adopter !!!
    Tu peux continuer en parallèle à essayer d’avoir un enfant bio. Il faut vraiment mettre toute les chances de ton côté pour être maman :-)) pour avoir l’agrément il faut déjà 9 mois, ensuite vous verrez bien ce que vous en faite !!
    Pour info : il y a eu une maman dernièrement qui est parti chercher son enfant au Vietnam à 6 mois de grossesse !! Et voilà : 2 coup sur coup…:-))) Et pourquoi pas ?!!
    Non, je rigole… enfin, on sait jamais 🙂
    Bisous
    ✰✯✮ Laure ✮✯✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

    • Lily dit :

      Deux d’un coup, j’adorerais ! C’est mon prince peut-être qui flipperait…
      En fait j’ai lu que pour l’agrément, c’était hyper mal vu d’être en PMA, qu’il fallait absolument faire le « deuil de l’enfant biologique ». Tu as des infos là-dessus ?
      Du coup on a peur de faire une demande d’agrément et d’être refusés, ce qui nous empêcherait de faire une autre demande avant 3 ans ! ! ! L’horreur !
      Elle tient un blog cette chanceuse maman enceinte partie au Vietnam ?

  2. Laure dit :

    Non je ne crois pas qu’elle tienne de blog.
    Evidemment beaucoup de couples font des demandes d’agréments en continuant une PMA… mais ils le cachent !!! Il ne faut pas le dire c’est tout !!
    Tu sais pour avoir l’agrément, il faut rentrer dans un moule… alors il faut faire ce qu’il faut pour l’avoir. C’est triste , mais c’est comme ça. parce que oui, c’est mal vu !!! Il vaut mieux faire un « petit » mensonge et l’avoir :-))

    Bisous ✰✯✮ Laure ✮✯✰
    http://suivre-mon-etoile.blogspot.fr/

  3. Lily dit :

    Je ne crois pas que je serais très crédible si je disais que j’avais abandonné la PMA alors que je viens seulement de commencer. Je pensais dire que j’avais pensé à l’adoption pour agrandir ma famille et que la vie décidera si mon premier enfant sera biologique ou adopté…

  4. nathalie dit :

    Bon j’arrive un peu en retard, mais en lisant ce post je me suis revue en plein parcours PMA il y a queqlues années, aves les même tracas en tête, je pensais à l’adoption mais en dernier recours. J’avais 37 ans et nous avions peur d’être bloqué plus tard sur le chemin adoption, alors nous avons passé l’agrément en se disant que si jamais ça ne marchait pas avec la PMA, nous aurions « gagné » un ou deux ans. Grand bien nous en a pris, trois mois après l’agrément on s’est vu attribué une petite pupille de l’état à notre grande surprise et trois ans et demi après notre deuxième fille entrait dans notre vie en provenance du vietnam. Au fil des premiers entretiens, nous avons construit notre projet et modifié notre projection de la parentalité.
    Passer l’agrément maintenant peut vous faire gagner quelques années précieuses et mieux vaut ne pas parler de PMA simultanée effectivement.

    Bises
    Nath

    • Lily dit :

      Bonjour Nath,

      Merci pour ton témoignage. Je connais bien ton blog. J’ai d’ailleurs laissé un commentaire sous le nom de Lili dans l’article « Hibernation » . Tes filles sont vraiment adorables.

      Comment avez-vous fait pour passer sous silence la PMA au moment de l’agrément ? Car je suppose qu’on a dû vous cuisiner un peu sur le sujet, non ? Ce point m’inquiète beaucoup.

      Si tu lis mon dernier billet, tu verras qu’on a sauté le pas et envoyé la fameuse lettre au CG.

      Bises.

      Lily.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :